Drogue provenant du Maroc, un fléau persistant

La drogue provenant du pays voisin, reste un problème dans la société algérienne, notamment chez la catégorie juvénile. Malgré les efforts de l’Etat pour lut- ter contre le fléau de la drogue, les chiffres avancés par les différents corps de sécurité sont de plus en plus impressionnants. Des saisies importantes confir- ment l’étendue du phénomène en Algérie. Plus que jamais, le pays est inondé de drogues provenant essentiellement du Maroc voisin. 
Les tentatives d’inonder l’Algérie par la drogue sous toutes ses formes provenant du Maroc ont été fermement annihilées par les services de lutte contre les stupé- fiants, parvenant à démanteler et à mettre fin aux agissements de nombreux réseaux qui utilisent l’Algérie comme zone de transit vers l’étranger. Les efforts entrepris par les éléments de la Gendarmerie, de la Sûreté et des Douanes dans le cadre de la lutte contre ce fléau se sont soldés par des résultats tangibles notamment en termes de saisies de quantités énormes de kif traité, de démantèlement de réseaux internationaux dont les barons et les membres sont traqués et leurs noms faisant l’objet de mandats d’ar- rêt nationaux et internationaux. 
En effet, les garde-frontières ont réussi, mardi soir, à déjouer  une tentative d’acheminement vers le territoire national de 841 kg de kif traité, en provenance du Maroc, a-t-on appris mercredi auprès des services de la Gendarmerie nationale.  C’est lors d’une patrouille pédestre près de la bande frontalière, que les garde-frontières ont repéré des individus qui tentaient de franchir clandestinement  les frontières, avant de prendre la fuite en rebroussant chemin à la vue du  dispositif sécuritaire, selon la même source.  Cette quantité de drogue a été abandonnée surplace et remise à la section  de recherches qui a ouvert une enquête sur cette affaire. Et la semaine pas- sée, les brigades mobiles des services des douanes de la wilaya de Tlemcen ont saisi, au cours de deux opérations dis- tinctes, une quantité importante de kif traité en provenance du Maroc, a-t-on appris, mardi, de la direction régionale de ce corps constitué. C’est au cours d’une opération de recherche entreprise, lundi, dans la forêt, située entre la localité de Chebikia et la région des Ouled Ramdane, sur la bande frontalière, que les douaniers ont découvert, à l’intérieur de quatre sacs, une quantité  102 kg de kif.  De même source, on précise que la seconde opération a eu lieu le même jour dans la région de Boukanoun. Les douaniers ont exploité des informations qui ont conduit à la saisie de 23 autres kg de kif dissimulés à l’intérieur d’un véhicule de tourisme. Les douaniers ont opéré ce coup de filet dans un barrage dressé sur la route reliant le village Salem à la localité de Sidi Boudjenane, dans la daïra de Nedroma. Rappelant que plus de 200 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant l’année 2013 contre 157 tonnes en 2012. 
Ahcene Hadjam 
Le Jour d’Algérie, 27/07/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *