Entretenir les tensions artificielles : La constante de la diplomatie marocaine

Une des constantes de la diplomatie marocaine est celle d’entretenir à dessein la tension avec l’Algérie.

Et le moindre prétext est bon pour le Maroc, tout particulièrement son ministre des Affaires étrangères, de s’en prendre à notre pays le plus souvent en déformant la réalité ou encore en inventant des faits. Une pratique dont la diplomatie marocaine use et abuse pour masquer à son opinion publique ses échecs répétés notamment sur la question du Sahara occidental. Des échecs qui aveuglent le premier diplomate marocain au point de continuer à nier le fait national sahraoui et d’entretenir, avec l’appui de l’Espagne, le mirage de la colonisation du Sahara occidental rejetée par l’ensemble de la communauté internationale.

Ainsi et pour masquer cette forfaiture, le Maroc et son Mae ont monté en épingle la sortie scandaleuse de leur « consul » à Oran traitant notre pays de pays ennemi pour alimenter la tension artificielle qu’il impose aux relations algéro-marocaines. Après avoir longtemps entretenue cette tension autour de la fermeture des frontières entre les deux pays dont il a décidé la fermeture unilatéralement après un attentat « terroriste » dont les tenants et aboutissants n’ont jamais été éclaircis, Rabat monte en épingle des incidents artificiels ou gonfle à outrance ses fautes diplomatiques pour s’attaquer à notre pays.

Dernier en date l’attitude de son pseudo consul à Oran qui, pour se défausser de ses responsabilités quant au rapatriement de ses ressortissants, ne trouve pas mieux pour les calmer que de qualifier notre pays « d’ennemi ».

Lire la suite depuis la source (Le Courrier d’Algérie)

Tags : Algérie, Maroc, consul du Maroc à Oran,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *