Etat des relations entre le Maroc et l’Ethiopie

Etat des relations entre le Maroc et l’Ethiopie

I/Politique intérieure

I. En 1991, le Front Démocratique et Révolutionnaire du peuple Ethiopien (EPRDF), qui regroupe divers mouvements d’opposition armée, met fin à la dictature marxiste du colonel Mengistu

II. Meles Zenawi, président dudit EPRDF devient Président du gouvernement de transition en 1991, puis Premier ministre de l’Ethiopie en août 1995.

III. Il sera réélu en 2000, 2005 et 2010 à la faveur des victoires de l’EPRDF aux élections législatives.

IV. Lors de son mandat, il a cherché à sortir son pays de l’extrême pauvreté avec le lancement de réformes structurelles visant à dynamiser l’économie éthiopienne en lançant un programme ambitieux de développement, le Plan de croissance et de transformation 2010-2015 (Growth and Transformation Plan 2010-2015).

Défis politiques

V. Malgré ces évolutions, le pays est encore traversé par des tensions de nature diverse :

-rebellions armées luttant pour l’indépendance de certaines régions ;

– crainte des effets déstabilisateurs des « Printemps arabes » ;

1. L’Ethiopie a récemment été marquée par le décès de Meles Zenawi, en août 2012, dont la disparition a ouvert une période de transition.

2. M. Hailemariam Desalegn, ancien Vice-premier ministre et Ministre des Affaires étrangères, a été nommé Premier ministre en septembre 2012 et est devenu nouveau Président.

II/Situation économique

• Au cours de la dernière décennie, l’Etat éthiopien a fermement dirigé la politique économique du pays.

• Un plan quinquennal de croissance et de transformation (Growth and Transformation Plan – GTP) a été lancé afin d’atteindre les objectifs de développement du millénaire.

Défis d’ordre économique

• L’Ethiopie est ainsi parvenue à maintenir une croissance élevée ce qui a entrainé une réduction significative de la pauvreté, même si cette dernière est persistante

• L’inflation, elle, demeure à un niveau élevé

Situation de la dette

• Selon le FMI, l’Ethiopie semble en mesure de contenir son endettement et le FMI prévoit que le niveau de la dette se stabilise autour de 40 % du PIB à l’horizon 2017.

Aide publique au développement

• Avec un indice de développement humain de 0,682 la classant au 174e rang sur 187 en 2012

• L’Éthiopie appartient à la catégorie des pays les moins avancés (PMA).

• En 2011, l’Éthiopie a bénéficié d’une APD totale de 2 419 M€.

• L’Éthiopie est le 3e bénéficiaire d’APD dans le monde, le 2e en Afrique subsaharienne, après la République démocratique du Congo.

• Les principaux bailleurs sont les États-Unis (497 M€), la Banque mondiale (477 M€), le Royaume-Uni (374 M€), la Banque africaine de développement (218 M€), la Commission européenne (138 M€), le Fonds mondial (182 M€) et le Japon (110 M€).

III/Politique extérieure : relations avec pays de la région

Erythrée

• L’Erythrée est l’ennemi « héréditaire » de l’Ethiopie.

• Le FLPT et le Front populaire de Libération de l’Erythrée ont collaboré dans leur lutte contre le régime du Derg et les Ethiopiens ont accepté l’indépendance de l’Erythrée après la chute de Mengistu.

• Néanmoins, les tensions qui existaient entre les deux mouvements de libération ont débouché sur un conflit meurtrier (ayant fait près de 80 000 victimes) de mai 1998 à juin 2000.

• S’ensuivit la signature des accords d’Alger sur la cessation des hostilités le 18 juin 2000 puis d’un accord de paix le 12 décembre 2000 : délimitation de la frontière par une commission arbitrale : la Commission frontalière, qui a décidé de procéder à une démarcation sur cartes en novembre 2006, définitive depuis décembre 2007,

• Le processus de paix entre les deux pays reste dans l’impasse et les relations inexistantes

Somalie

• Les relations d’Addis Abeba avec son voisin somalien ont été méfiantes par le passé, l’Ethiopie redoutant les projets de Grande Somalie, qui incluent la province éthiopienne de l’Ogaden, mais aussi que la Somalie ne serve de base arrière à des mouvements djihadistes.

• Addis Abeba a néanmoins soutenu le processus de transition somalien, lancé en 2004 à Nairobi

• Son engagement s’est fait plus direct à partir de novembre 2011, lorsque l’armée éthiopienne s’est officiellement déployée en Somalie, en appui de milices locales, pour combattre la milice islamiste Al Shabaab dans le centre du pays.

• L’Ethiopie soutient également les nouvelles autorités somaliennes arrivées au pouvoir à l’issue de la période dite « de transition », achevée en août 2012.

Soudan

• L’Ethiopie s’est beaucoup investie dans le processus de paix entre le Nord et le Sud.

• Meles Zenawi s’était érigé en médiateur de la crise entre le Nord et le Sud.

• L’Ethiopie a considérablement développée ses échanges avec le Soudan

Egypte

• En 2010, l’Ethiopie, le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda et le Rwanda (rejoins un an plus tard par le Burundi) ont signé un accord-cadre de coopération sur la gestion des eaux du Nil.

• Signé sans l’Egypte et le Soudan, cet accord ne reconnait pas les accords existants, favorables à l’Egypte en termes d’allocation de volume d’eau, et a provoqué des tensions diplomatiques entre l’Ethiopie et l’Egypte.

• Ces tensions se sont néanmoins apaisées et des négociations se tiennent entre les trois pays

Djibouti

• L’Ethiopie entretient de bonnes relations avec Djibouti qui constitue son principal accès à la mer

Intégration régionale

• Elle est membre de l’IGAD, du NEPAD (New Partnership for Africa’s Development) ainsi que du COMESA (Marché commun d’Afrique orientale et australe).

L’Ethiopie en chiffres

• Superficie : 1.119.683 km²

• Population : 98,8 millions hab. (2011 est.)

• Pays limitrophes : Djibouti, Erythrée, Kenya, Somalie, Soudan

• Capitale : Addis-Abeba

• Président de la République fédérale démocratique d’Ethiopie : M. Girma WOLDE GIORGIS

• Premier ministre : M. Hailemariam DESALEGN

• Vice-premier ministre, Ministre de la Fonction publique et Coordonnateur du secteur « bonne gouvernance » : M. Muktar KEDIR

• Ministre des Affaires étrangères : M. Tewodros ADHANOM

• Principales ressources : café, potasse, sel, platine, or

• PIB/hab. : 1000 $ (2010 est.)

• Dette extérieure : 4,289 milliards $

• Classement selon l’I.D.H : 157ème sur 169 (PNUD, 2010)

• Fête Nationale : 28 mai 1991,

• Ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Ethiopie : M. Abdeljebbar BRAHIME

• Ambassadeur de la République d’Ethiopie au Maroc avec résidence à Paris : Mme. Tadelech HAILEMIKAE

• Communauté marocaine en Ethiopie : 22 résidents marocains, avec (10 hommes, 05 femmes, 01 enfant) immatriculés et (05 hommes, 01 enfant) non immatriculés.

• Date d’établissement des relations diplomatiques : le 05 août 1963 (Le premier Ambassadeur marocain accrédité dans ce pays fut nommé le 08 février 1965)

Relations Bilatérales :

• Les relations politiques, qui étaient difficiles sous le régime marxiste de Mengistu MARIAM, ont connu une très nette amélioration depuis la démocratisation du pays en 1995.

• L’Ethiopie a reconnu la pseudo RASD, le 25 février 1979 et continue d’abriter une « Ambassade » de cette entité à Addis-abeba.

• Par ailleurs, la visite au Maroc, en juin 2002, de M. Seyoum Mesfin, Ministre éthiopien des Affaires Etrangères a contribué au réchauffement des relations bilatérales.

• Cependant, il a été remarqué que l’Ethiopie s’est jointe aux co-auteurs du projet de résolution algérien sur la question du « Sahara Occidental » lors de son intervention devant la quatrième Commission (novembre 2006)

• Mais contrairement à la position qu’elle a adoptée en 2006, l’Ethiopie n’a pas coparrainé le projet de résolution que l’Algérie a présenté devant la quatrième commission des Nations Unies en 2008.

• Visite de Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération en Ethiopie (novembre 2004), porteur d’un Message Royal au Président éthiopien.

• Au titre de l’année académique 2008-2009, l’Ethiopie a bénéficié de l’offre marocaine d’un quota de 15 places pédagogiques avec bourse.

• Une délégation éthiopienne a effectué une visite de travail au siège de l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications le 27 avril 2004 et ce, dans le cadre d’une tournée au Maroc organisée à son profit par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID).

• En matière d’urbanisme et d’habitat, une délégation du Ministère éthiopien du Travail et du Développement s’est rendue au Maroc, du 12 au 19 décembre 2006, pour s’inspirer de l’expérience marocaine en matière d’habitat et d’urbanisme.

• Une mission nippo-éthiopienne a effectué une visite au Maroc, du 13 au 19 mai 2007, dans l’objectif de permettre aux éthiopien de s’enquérir de l’expérience marocaine en matière d’irrigation et de gestion des ressources hydriques.

• Sur invitation du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, une mission d’experts relevant des Ministères éthiopiens des Finances et du Développement économique et de l’Agriculture et du Développement rural a effectué un voyage d’études au Maroc, entre le 27 septembre et le 04 octobre 2009 et ce, pour prendre part au projet sponsorisé par la FAO et financé par la CE : « Les systèmes d’information au service de la sécurité alimentaire ».

• Réalisation par un groupe d’experts de la société d’Etat éthiopienne « Sugar Corporation » d’un voyage d’études au Maroc, durant le mois de juillet 2011, en vue de bénéficier de l’expérience marocaine en matière de production du sucre.

Perspectives :

• Accorder une enveloppe de 100.000 DH au profit des médias éthiopiens pour assister à la couverture des événements important organisés par notre pays ainsi qu’à la promotion de l’image du Maroc en Ethiopie. Même geste devrait être initié au profit des associations actives et proche du pouvoir ;

• Echange de visites entre les membres du Parlement marocain et leur homologue éthiopien.

• Finalisation des projets d’Accords, ci-après, soumis à l’appréciation des autorités éthiopiennes successivement en 1996 et 1998 :

◦ Projet d’accord général de coopération économique, scientifique, culturelle et technique (1996);

◦ Projet d’accord sur la promotion et la protection réciproques des investissements (en 1998) ;

◦ Projet de convention sur la non double imposition (en 1998).

• Tenue de la première session de Commission Mixte de coopération maroco-éthiopienne.

• Souhait émis par la partie éthiopienne de bénéficier de l’expertise marocaine dans le domaine de l’agriculture et des pêches.

• Programmer des visites d’information au Maroc au profit des représentants de la Chambre du Commerce de l’Ethiopie et des hommes d’affaires pour mieux connaître le Maroc et ses potentialités économiques et commerciales à partir d’avril 2013 ;

• Organiser avec Maroc Export une caravane d’hommes d’affaires marocains en Ethiopie et l’Afrique de l’Est en Général,

• L’action humanitaire devrait être notamment marquée par un don de produits médicaux multidisciplinaires avec les parties prenantes et la société civile ;

• Mettre à la disposition de l’Ethiopie 2 à 4 médecins marocains dans le cadre d’un partenariat entre les deux parties et qui seront pris en charge par l’AMCI ;

• Prise en charge des consultations médicales dans les centres hospitaliers au Maroc au profit de certaines personnalités à l’instar des autres pays africains amis ;

Tags : Ethiopie, fiche succinte,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :