Exclusif – Rapport du secrétaire général de l’ONU : sévère réquisitoire de Ban Ki-moon contre le Maroc

Le régime de Rabat se fait remonter les bretelles par le secrétaire général de l’ONU, dans son rapport qui sera rendu public en début de semaine. 
Dans ce document auquelAlgeriepatriotiquea pu avoir accès, Ban Ki-moon rappelle à l’ordre le Maroc, notamment sur la tenue du Forum Crans-Montana à Dakhla alors que le statut définitif du Sahara Occidental fait encore l’objet d’un processus de négociations sous les auspices du secrétaire général de l’ONU conformément aux résolutions des Nations unies qui appellent à une solution politique pourvoyant au droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. 
Le rapport blâme aussi le Makhzen sur l’usage disproportionné de la force pour réprimer la population sahraouie. Ban Ki-moon reproche à Mohammed VI et à son gouvernement leur manque de coopération et leur mauvaise foi par rapport au respect des mécanismes des Nations unies relatifs à la protection des droits de l’Homme. Il critique, par ailleurs, sévèrement l’exploitation illégale des ressources naturelles dans les territoires occupés du Sahara Occidental. 
Aussi, le secrétaire général de l’ONU somme-t-il Rabat de se conformer aux dispositions de l’article 73 de la Charte des Nations unies qui pose le principe de la primauté des intérêts des habitants des territoires non autonomes. S’agissant du Sahara Occidental toujours, Ban Ki-moon rappelle qu’en juin 2014, l’envoyé spécial de l’Union africaine pour le Sahara Occidental, l’ancien Président Joaquim Chissano, a rencontré son adjoint, son envoyé personnel et d’autres fonctionnaires des Nations unies à New York «pour exprimer la préoccupation de l’Union africaine sur l’absence de progrès dans les négociations en cours» entre le Maroc et le Front Polisario, et fait référence à la lettre que lui a adressée le 30 mars dernier la présidente de la Commission de l’Union africaine dont elle demande qu’elle soit distribuée aux membres du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale. 
Dans sa lettre, dont Algeriepatriotiquea publié des extraits, Nkosazana Dlamini-Zuma estime que le supplice des Sahraouis n’a que trop duré et qu’il est temps de mettre en œuvre le processus pour l’exercice du droit à l’autodétermination de ce peuple opprimé. A Washington, ce mercredi, les Etats-Unis ont clairement soutenu le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental, ce qui signifie, par conséquent, qu’ils rejettent la pseudo-solution de l’autonomie avancée par le Maroc pour perpétuer sa domination sur ce pays qui est la dernière colonie en Afrique. 
Le Makhzen est en voie de perdre sa «guerre d’usure» au Sahara Occidental, ce qui augure d’un règlement proche de ce conflit en faveur des Sahraouis. Complètement isolé sur la scène internationale, Rabat s’est vu obligé de répondre à la convocation sous les drapeaux émise par l’Arabie Saoudite pour servir au Yémen. Mohammed VI nourrit l’espoir que la participation de son armée à cette guerre voulue par Riyad soit pour lui une planche de salut dans ce naufrage diplomatique.
Karim Bouali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *