Expulsion de formatrices basques par les autorités coloniales marocaines

L’ expulsion de trois activistes solidaires basques, de la ville occupée, Laâyoune, «confirme la volonté» des autorités coloniales marocaines de «maintenir» un blocus politicomédiatique sur les territoires occupés du Sahara occidental. 
Dans un communiqué publié par le site espagnol Poemario Por. Un Sahara Libre, l’association sahraouie des droits de l’homme ASVDH affirme que «le Maroc réaffirme à nouveau son verrouillage du territoire et son interdiction aux personnes solidaires qui soutiennent le droit à l’autodétermination du peuple, sahraoui de visiter» les territoires sahraouis occupés. 
«Des femmes basques, ont été expulsées, dès leur arrivée à Laâyoune, capitale du Sahara occidental, sous occupation marocaine», celles-ci ont fait le déplacement « pour participer à un programme de formation des femmes sahraouies de Lâayoune, de différents milieux associatifs sahraouis » est-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *