Fiche succinte sur le Sierra Léone

Fiche succinte sur le Sierra Léone

Contexte

  1. Pendant plus de dix ans (de 1991 à 2002), le pays a été frappé par une guerre civile qui a paralysé l’économie, engendré l’effondrement des services publics, détruit les infrastructures et réduit les pouvoirs publics à l’inertie.
  2. Depuis la fin du conflit armé, la situation politique et humanitaire s’est progressivement améliorée

I/Politique intérieure

  1. Après plus de dix ans de guerre civile, les élections législatives et présidentielles de 2002 ont vu la victoire du Sierra Leone People’s Party (SLPP), formation de l’ex-président Ahmad Tejan Kabbah.
  2. Le 17 novembre 2012, le Président Koroma, dirigeant de l’APC (All People Congress), a remporté les élections générales (présidentielle, législatives, municipales et locales). Les raisons d’un tel succès : la mise en œuvre effective de son « Agenda pour le changement », la stabilisation de la situation sécuritaire et des progrès en termes de gouvernance grâce à une reprise de la croissance économique impulsée par l’exploitation minière.
  3. Le bon déroulement desdites élections est révélateur de l’ancrage progressif de la Sierra Léone dans la démocratie et le développement. Le pays constitue un exemple de relèvement post-conflit.

Défis politiques

  1. Le pays doit néanmoins encore faire face aux défis suivants :

-fragilité de l’Etat,

-renforcement de la gouvernance démocratique,

-reconstruction des services publics,

-intensification de la lutte contre la corruption et lutte contre l’impunité,

-lutte contre le trafic de drogue et ses implications sécuritaires

Avancée en terme de Justice internationale et Droits de l’Homme

  1. Le verdict du procès de Charles Taylor, ancien chef d’Etat libérien accusé de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre pendant la guerre civile en Sierra Leone, jugé à La Haye par le Tribunal Spécial pour la Sierra Leone, a été rendu le 26 avril 2012.
  2. Charles Taylor a été reconnu pénalement responsable desdits crimes.
  3. Ce verdict constitue la première condamnation d’un ancien chef d’Etat par une juridiction pénale internationale.

II/Situation économique

  1. L’économie s’est redressée progressivement depuis la fin du conflit, affichant des taux de croissance annuels allant jusqu’à 7 %.
  2. La lutte contre le chômage des jeunes revêt un caractère prioritaire, dans un pays où 43% de la population à moins de 14 ans, et dans lequel plus de 65% des jeunes, sont désœuvrés.
  3. La Sierra Leone reste cependant un des pays les plus pauvres au monde
  4. Les inégalités de revenus y sont relativement importantes : 70 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et 26 % subit une extrême pauvreté.
  5. La Sierra Leone était au bas du classement de l’indice de développement humain des Nations unies pendant des années mais remonte depuis 2010. En 2011, elle se classe à la 180ème place sur 187 pays.
  6. L’agriculture reste le principal moyen de subsistance des habitants.
  7. Les ressources naturelles renouvelables (agriculture, sylviculture et pêche) représentent 50% du PIB (75% de la population en vit).
  8. Le secteur industriel est limité aux seules industries de biens de consommation.

Défis économiques

  1. Malgré ses vastes ressources naturelles ((important potentiel minier (diamant, rutile, or, bauxite, fer)), le pays dispose d’une économie peu diversifiée, d’infrastructures sous-développées, d’un système d’éducation élémentaire, d’un manque de débouchés commerciaux et d’une faible capacité à gérer ces ressources de façon durable.
  2. Objectif : rendre la croissance plus inclusive et durable.
  3. Le gouvernement a élaboré son Programme pour la prospérité, afin de relever des défis socioéconomiques considérables durant la période 2013-2018.

III/Politique extérieure

A : au niveau régional

Sierra Leone et partenaires africains : vers une intégration régionale du pays

  • La Sierra Leone est membre de l’Union du fleuve Mano (Mano river union, MRU) créée pour promouvoir l’intégration économique et qui regroupe également le Libéria, la Guinée et la Côte d’ivoire.
  • L’élection d’Alpha Condé à la Présidence guinéenne a contribué à resserrer les liens entre la guinée et la Sierra Leone qui partagent une histoire commune douloureuse.
  • En effet : La Sierra Leone connaît un différend territorial avec son voisin guinéen au sujet de la colline du Yenga. Les Présidents Koroma et Condé ont convenus de régler par la voie diplomatique et dans les meilleurs délais ledit différend.
  • Les progrès en termes de gouvernance de la Sierra Leone valent au Président Koroma de bénéficier de la confiance et la reconnaissance de ses pairs africains.
  • Le Chef de l’Etat sierra léonais a été désigné, dés 2008, à la tête du « Comité des Dix » de l’Union Africaine, puis, l’année suivante, Vice Président de l’UA.

B : Au niveau international

Accord : Sierra Leone et Royaume-Uni

  • Accord avec le Royaume-Uni qui s’est engagé à apporter à la Sierra Leone une aide d’un total de 120 M£ afin que le pays continue à mettre en œuvre sa stratégie de réduction des causes du conflit et de la pauvreté.
  • Ainsi, un accord bilatéral assurait jusqu’en 2010 la professionnalisation des forces armées sierra léonaises par un contingent de 100 militaires au sein de l’International Security Advisory and Traing Team (ISATT) afin de soutenir la formation de la police et des forces civiles de sécurité.
  • Le Royaume-Uni, qui est le premier partenaire bilatéral du pays, axe désormais son soutien sur le volet civil et plus particulièrement sur ses volets jeunesse, éducation et justice.

Sierra Leone et G7

  • Depuis le G7 de Busan, la Sierra Leone est Etat pilote du New Deal pour l’Engagement dans les États Fragiles, qui s’appuie sur les principes énoncés dans la Déclaration du Millénaire.

Le Sierra Léone en chiffres

A- Situation de l’État

Données générales :

-Nom officiel : République de Sierra Leone

-Superficie : 71.740 km²

-Capitale : Freetown

-Villes principales : Bo, Kenema, Makeni, Kambia, Port Loko

-Langue officielle : Anglais

-Monnaie : Leone

-Fête nationale : 27 avril

-Données démographiques :

-Population : 5, 7 millions d’habitants

-Croissance démographique :

-Taux d’alphabétisation : 35,1 %

-Religion : Islam (60 %), christianisme (10 %), religions traditionnelles (30%)

-Indice du développement humain (IDH) : 158e sur 169 pays

Données politiques :

-Date d’indépendance : 27 Avril 1961

-Président : M. Ernest BAI KOROMA

-Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale : Dr.Samura KAMARA

-Type du régime politique : République

-Principaux partis politiques : APC, PDP, PPSL, MPCD

-Appartenance aux CER : CEDEAO

Données économiques :

  1. PIB : 1,88 Md USD (Banque mondiale 2009)
  2. Taux de croissance : 4 % (The Economist Intelligence Unit 2009)
  3. Taux d’inflation : 9,3 % (2009)
  4. Balance commerciale : -290 M USD (Banque mondiale 2009)
  5. Principaux clients : Belgique (32,1%), Roumanie (16,8%), USA (9,9%), Pays-Bas (8%)
  6. Principaux fournisseurs : RSA (20,1%), Chine (18,1%), USA (11,2%), Royaume-Uni (10,9%)
  7. Part secteurs d’activité : agriculture : 51,4%, industrie : 22,1%, services : 26,6%

Données bilatérales :

  1. Ambassadeur du pays (Non résidant) : Mme BassirKhadijatou
  2. Ambassadeur du Maroc : Taleb Berrada résidant à Dakar
  3. Question du Sahara :
      1. ayant reconnu la pseudo RASD en février 1980.
      2. Gèle de la reconnaissance le 16 Juillet 2003
  4. Dernière Commission Mixte : 24 Mars 2008
  5. Exportations : 26.971 (2005) contre 22.379 (2006)
  1. Importations : 2.368 (2005) contre 3.350 (2006)

B- Les relations bilatérales

  • Relations politiques

Les relations politiques entre le Maroc et la Sierra Leone n’étaient pas des meilleures en raison de la position de Freetown à l’égard de notre cause nationale, ce pays ayant reconnu la pseudo RASD en février 1980.

La visite au Maroc du Ministre sierra léonais des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, du 15 au 18 juillet 2003, a donné une dynamique nouvelle aux relations maroco-sierraléonaises, et a été couronnée par la décision de la Sierra Leone de geler sa reconnaissance de la pseudo «RASD».

A noter que l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Guinée a été également accrédité en tant qu’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Sierra Leone avec résidence à Conakry. Pour sa part, l’Ambassadeur de Sierra Léone au Maroc réside à Tripoli.

Néanmoins, du fait de ses difficultés économiques et sociales, la Sierra- Léone pourrait constituer une cible facile pour les adversaires de notre cause nationale, d’où la nécessité de la consolidation de nos relations de coopération.

La Sierra Léone s’est abstenue lors du vote sur le projet de résolution algérien, le 13 octobre 2006, et devant la 4ème commission l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 14 décembre 2006.

  • Coopération économique
    • Commission Mixte

La première session de la Commission mixte de coopération entre le Royaume du Maroc et la République de Sierra Léone s’était tenue les 8 et 9 février 2006 à Rabat.

La deuxième session de ladite commission mixte s’était tenue à Rabat le 24 mars 2008, lors de laquelle six accords ont été signés pour promouvoir la coopération bilatérale dans les domaines économique, scientifique, culturel, sportif et religieux.

La partie sierra léonaise a proposé le mois de janvier 2014 pour la tenue à Rabat de la 3ème session de la Commission Mixte Maroc-Sierra Léone

  • Secteurs de coopération
  • Coopération financière :
    • Une dotation de 6MDH a été accordée à la Sierra Léone dans le cadre du Programme Quadriennal d’Assistance Financière 2000-2003
    • En 2004, réhabilitation et équipement d’une mosquée : 50.000$ soit 454.800 DH
    • Prise en charge, à hauteur de 25.000$, de 10pélerins par an au titre des saisons 2004,2005,2006 et 2007
    • En réponse à la demande des autorités sierra-leonaises, Sa Majesté le Roi a bien voulu donner, en décembre 2004, ses hautes instructions pour annuler cette dette détenue par Bank Al Maghrib sur la Banque Nationale de la Sierra Leone.
    • Le Directeur des Affaires Africaines, le Directeur Général de l’AMCI et l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Conakry se sont déplacés à Freetown, le 13 janvier 2005, pour informer le Président sierra Léonais de la décision Royale.
    • En juin 2007 ; contribution à la réhabilitation du réseau d’électricité de la ville de Freetown en collaboration avec l’ONE : 3.000.000 DH
    • Dotation de 6MDH à l’occasion de la visite au Maroc, en mars 2008, de la Ministre des Affaires Etrangères de Sierra Léone
  • Sur la base de la première tranche de 3MDH :
      • Acquisition d’un véhicule officiel pour Mme la Ministre : 687.442 DH
      • Aménagement de la résidence de la Ministre des Affaires Etrangères à Free

Town : 467.000 DH

      • Appui institutionnel pour la réhabilitation des locaux du Ministère des Affaires
      • Etrangères à Free Town de 2.374.613,40 (contre valeur de 303.0000 $)
  • La deuxième tranche devrait être réservé en partie aux frais d’ouverture d’une Ambassade de Sierra Léone à Rabat, après accréditation d’un Ambassadeur de ce pays au Maroc.
  • En 2009, prise en charge des frais de pèlerinage de Mme Zainaba Hoawa Bangoura, Ministre des Affaires Etrangères de Sierra Léone accompagnée de 10 personnes (242.170.79 DH)
  • En 2010, prise en charge des frais de pèlerinage de 10 personnes (315.884,40)
  • En 2010, prise en charge des frais de pèlerinage de 5 personnes (159.491,70)
  • Coopération de la formation des cadres :
  • Le Maroc offre, annuellement, à la Sierra Léone un quota officiel de 25 places pédagogiques assorties de bourses au profit de ses candidats désireux de poursuivre leurs études supérieurs au Maroc.
  • Au titre de l’année universitaire 2012/2013 :
    • Effectifs de nouveaux étudiants retenus par l’AMCI : sur les 11 dossiers présentés 05 ont été retenus pour éventuelles inscriptions en année de mise à niveau en langue française à la faculté des Sciences de l’Education de Rabat.
    • Il y a lieu de noter qu’un seul étudiant sierra léonais était inscrit au Maroc au titre de l’année universitaire 2011/2012, au titre de laquelle il a été déclaré diplômé
  • Effectif des étudiants sierra léonais lauréats du Maroc (selon les données disponibles à l’AMCI) : 23, dont 1 en 2012.
  • Domaine de la coopération technique
  • Expertise
  • En mars 2006, 04 experts marocains du Ministère de l’Energie et des Mines et de l’Office Nationale de l’Electricité ont effectué une mission à Freetown pour procéder à un diagnostic des problèmes techniques qui entravent la bonne marche du réseau électrique local.
  • Stage
  • Un stage a été organisé au profit de 02 journalistes sierra léonais à la Société Nationale de la Radiodiffusion et de Télévision (SNRT)et à l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), du 17 au 27 novembre 2008.
  • Un stage a été organisé au profit d’une diplomate à la Direction du Protocole, du 10au 27 novembre 2008.
  • Coopération dans le domaine de l’électrification urbaine

Sur Instructions de Sa Majesté Le Roi et dans le cadre du plan d’action corrective (CAP), l’ONE a contribué, grâce à son expertise, à l’électrification de la Capitale FreeTown.

A cet effet, Rabat a abrité le09 juillet 2007 la conférence des Bailleurs de Fonds (Donors Meeting) pour la réhabilitation du secteur de l’électricité en Sierra Léone, à la quelle Six pays et huit Institutions Financières et Agences de coopération ont pris part, en plus de la délégation sierra-leonaise, composée de quatre Ministres (Ministre des Affaires Etrangères, Ministre des Affaires Présidentielles, Ministre de l’Energie et le Ministre des Finances) et trois autres personnalités. Au cours de cette table ronde, le Qatar a annoncé une contribution d’un montant de 05 Millions de USD. Les autres participants ont fait des promesses.

  • – Echanges de visites
  • 27 et 28 juillet 2005, visite de M. le Ministre des A.E.C à Freetown pour représenter S.M le Roi au Sommet de l’Union du Fleuve Mano.
  • Décembre 2005, en marge du 3ème Sommet extraordinaire de l’OCI qui s’est tenu dans la ville sainte de la Mecque, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu le Président sierra léonais M. Ahmed Tejan Kabbah.
  • 8 et 9 février 2006.Visite de M Momodu KOROMA, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, à la tête d’une délégation pour participer aux travaux de la 1ère session de la Commission Mixte les
  • 06 et 07 avril 2007participation d’une Délégation de Sierra Léone, présidée par M. le Ministre de développement et de la planification, à la 1ère Conférence Ministérielle sur le Développement Humain qui a eu lieu à Rabat les.
  • 1er au 03 décembre 2007.Visite au Maroc, de Mme la Ministre sierra-léonaise des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, du
  • 1er au 03 juillet2011 participation de Madame le Ministre déléguée sierra léonaise au festival d’Asilah (rencontre avec la secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération
  • 10 au 12 juin 2012 visite de Mme la Ministre de la Santé du Sierra Leone.
  • Du 05 au 06 juillet 2012, visite du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de la République du Sierra Leone, M. Joseph Dauda Bandabla.
  • Du 15 au 19 septembre 2013, visite de Madame Khadijatou BASSIR, Ambassadeur de la République de Sierra Léone auprès de Sa Majesté le Roi avec Résidence à Dakar.

1 Rapport Banque Africaine de développement : Document de stratégie par pays, 2013-2017 http://www.afdb.org/

Tags : Sierra Léone, Afrique, fiche succinte,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :