La nomination de Federica Mogherini pourrait contribuer à la solution du conflit du Sahara Occidental :

Les marocains n’étaient certainement pas très à l’aise ce mardi lors de la réunion de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen qui écoutait le grand oral, d’ailleurs qualifié de réussi, de l’italienne Federica Mogherini, désginée le week-end dernier pour remplacer Catherine Ashton.
Devant les députés européens, Federica Mogherini, celle que les marocains haïssent à cause de sa position sur le conflit du Sahara Occidental est apparue à l’aise hier et elle semble d’emblée avoir réussi à s’attirer la sympathie et le vote favorable de la majorité des députés européens. Cela malgré que la partie n’était pas gagnée d’avance. En particulier à cause du dossier ucrainien sur lequel elle avait essuyé de vives critiques de la part de plusieurs pays d’Europe Centrale et Orientale. Ils lui reprochaient une rencontre avec Vladimir Putin et une position jugée trop conciliante face à la Russie : Mais, depuis sa nomination, Federica Mogherini a largement durci le ton à l’encontre du président russe.
A cause de cette question, sa candidature à la succession de Catherine Ashton avait d’ailleurs, en grande partie, causé l’échec du sommet européen de juillet. Il n’était pas revenu à aucune nomination parce que le premier ministre italien, Matteo Renzi, n’avait voulu accepter aucune alternative. Lors de sa prise de contrôle du parti démocratique, Matteo Renzi avait propulsé Federica Mogherini, porte-parole du parti, pour l’Europe et les relations internationales. Il l’avait repérée à cause d’un tweet où elle critiquait sa méconnaissance des affaires internationales. Et lors de la formation de son gouvernement, il avait réussi à imposer cette militante de gauche de longue date à la Farnasina, le Quai d’Orsay italien, à la place de la très expérimentée Emma Bonino. Réputée grande travailleuse et plongée dans les questions internationales depuis 20 ans de son propre aveu, Federica Mogherini doit aussi faire face à des critiques quant à son inexpérience et sa jeunesse.
A 41 ans, mariée et mère de deux filles, elle ballait cet argument d’une pirouette soulignant qu’elle a deux ans de plus que son Premier Ministre. On peut aussi rappeler en passant que, contrairement à Catherine Ashton, qui n’avait aucune expérience internationale mis à part deux mois comme commissaire européen au commerce, Federica Mogherini a au moins pour elle d’avoir passé six mois à la tête de la diplomatie italienne et elle a démontré hier qu’elle connaissait comme sa poche les dossiers internationaux. 
Grande voyageuse dans son temps libre, elle a la réputation en Italie de n’avoir pas une personnelle très pittoresque. En revanche, elle se targue d’avoir un carnet d’adresses très fourni de par le monde et elle a, pour elle, de parler couramment l’anglais ainsi d’ailleurs que le français puisqu’elle a été étudiante en Erasmus à Aix-en-Provence.
Madame Mogherini, avant de devenir ministre des affaires étrangères, était membre de l’Intergoupe parlementaire d’amitié avec le peuple sahraoui et elle connait suffisamment la question du Sahara Occidental.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *