«La résolution du conflit sahraoui : un «test de crédibilité» vis-à-vis de la doctrine de décolonisation» (Lamamra)

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a qualifié, lors d’une conférence-débat,à Washington,la résolution du conflit du Sahara occidental de « test de crédibilité » vis-à-vis de la doctrine de décolonisation, a indiqué une source diplomatique algérienne.
Lamamra, qui a été l’hôte du Centre d’études stratégiques et internationales (CEIS), a rappelé la position traditionnelle de l’Algérie sur ce conflit qui est de « test de crédibilité » vis-à-vis de la doctrine de décolonisation et des droits de l’Homme.
Il a également réaffirmé que l’Algérie,qui accueillait sur son territoire un grand nombre de Réfugiés sahraouis, soutenait le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.Tout en rappelant « l’appui » de l’Algérie aux efforts des Envoyés spéciaux de l’Onu pour le Sahara occidental, notamment les responsables américains, James Baker et Christopher Ross, le chef de la diplomatie algérienne a indi- qué que la responsabilité de l’impasse préoccupante actuelle du processus de paix est bien établie dans le dernier rapport de Ban Ki-moon. 
D’autre part, le chef du groupe parlementaire d’amitié « France-Algérie », Patrick Minnucci, a affirmé vendredi à Smara qu' »il y a un rôle humanitaire important qui nous attend, en tant que parlementaires français, envers le peuple sahraoui et un autre avec les élus et les hommes politiques français ».
« Cette visite ne représente pas la position officielle des Français, mais elle a permis à cette délégation parlementaire de s’enquérir de visu de la situation humanitaire difficile des Réfugiés sahraouis, vécue depuis plus de 37 ans »,a indiqué Mennucci dans un point de presse,soulignant que « cette visite ne sera pas transitoire, mais sera répétée à chaque fois que l’occasion le permette ». Il a également expri- mé son admiration par le niveau d’organisation de la société civile sahraouie, estimant que le peuple sahraoui « est loin de l’extrémisme », après avoir assisté à un meeting populaire, organisé à l’occasion de la réception de sa délégation par les autorités de la wilaya de Smara. La délégation a en outre visité des établissements scolaires à Smara pour l’apprentissage des langues et des centres hospitaliers et des handicapés. 
Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères du Belize, Wilfred Peter Erlington, a réitéré le soutien de son pays à la lutte du peuple sahraoui pour l’auto- détermination, a-t-on indiqué de sources diplomatiques sahraouies au Nicaragua. le MAE du Belize qui s’exprimait à l’occasion de la célébra- tion du XXVIIIe anniversaire de l’indépendance du Belize, en présence de l’ambassadeur sahraoui au Nicaragua, Souleimane-Tayeb Hennan,a exprimé la volonté du gouvernement de son pays de renforcer les relations bilatérales avec la Rasd. Pour sa part, le diplomate sahraoui a transmis les félicitations du président Mohamed Abdelaziz et du Gouvernement sahraoui au gouvernement du Belize, souhaitant la paix et la prospérité pour le peuple du Belize. L’ambassadeur sahraoui a également informé son interlocuteur des derniers développements de la Question du Sahara occidental,notamment à la veille de la tenue de la ses- sion de l’Assemblée générale des Nations unies, alors que le Belize est l’actuel président du Système d’intégration centra- méricain (Sica), qui regroupe 8 pays d’Amérique latine (le Belize, le Nicaragua, le Salvador, le Panama, le Costa Rica, le Honduras, le Guatemala et la République dominicaine). Il a été aussi reçu par le gouverneur de Belize et le représentant de la reine Elizabeth II d’Angleterre, l’honorable Sir Colville Norbert Young et le Premier ministre,SEO.Dean Barrow.La République du Belize a eu son indépendance de l’Angleterre, le 21 septembre 1981. C’est un pays anglophone, membre de la Caricom et du Système d’intégration (Sica), qui sert de passerelle entre les Caraïbes et l’Amérique centrale.Le Belize a reconnu la Rasd, le 18 novembre 1986, rappelle-t-on. 
M.Bendib
Le Courrier d’Algérie, 22/09/2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *