La XIV farce du Polisario

Le XIV Congres Général du Front Polisario a. entame ses travaux aujourd’hui dans une ambiance caractérisée par les déclarations étonnantes de Mohamed Abdelaziz selon lesquelles il n’a pas l’intention de se présenter candidat au poste de président de la République. Mais il n’a pas dit qu’il n’allait pas briguer un nouveau mandat, ce qui différent.
Abdelaziz compte sur les ignorants qu’il a embrigadés comme délégués au Congres qui vont crier dans la salle pour exiger qu’il se présente comme candidat. C’est la méthode que les sahraouis appellent « marrakchiates », c’est a dire « les manières de Marrakech » en allusion aux méthodes du Makhzen marocain. Et ce qui est pire c’est que le leader même du Polisario est ne a Marrakech, raison pour laquelle le roi Hassan II l’appelait « Mohamed de Marrakech ». D’ailleurs la plupart des fondateurs du mouvement de libération sont nés ou ont grandis au Maroc. Et il semble qu’ils ont hérité ses manières et ses astuces et tromperies.
Au moment ou la question du Sahara Occidental entre dans une phase décisive, ces éléments n’ont pas du tout l’intention de passer la. main aux nouvelles générations après 40 ans de politique erronée et maladroite.
Le fait nouveau dans ce Congres sont les déclarations explosives du grand vautour qui s’assoie sur le fauteuil de la Défense depuis belle lurette, Mohamed Lamine Bouhali. Dans les mitings préparatoires du congres Bouhali s’est révolté contre la monopolisation du pouvoir par le président. Il a reconnu n’avoir de prérogatives ni pour convoquer une réunion de l’Etat Major de l’Armee ni nommer les chefs des régions militaires ni déclarer la guerre.

Source ; Diaspora Saharaui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *