L’alliance avec le Mexique et le Pérou

L’alliance avec le Mexique et le Pérou

1.- L’alliance avec le Mexique

Le Maroc et le Mexique ont des réalités communes; des vastes réseaux des traités commerciaux, un investissement étranger croissant, des transferts internationaux des fonds très représentatifs, une communauté des émigrés amplement organisée, des populations très jeunes et des ressources naturelles importantes.

Les deux pays ont également des positions géographiques privilégiés, une très riche biodiversité et un extraordinaire potentiel dans le domaine touristique, sont tous des réalités que les deux pays peuvent exploiter rationnellement vers les intérêts communs des deux pays.

En effet, il y a des projets de coopération technique entre le Mexique et le Maroc dans des secteurs prioritaires comme l’agriculture, la santé publique, le développement social, l’économie et les finances, l’éducation, la culture et le secteur académique. Il y a, de plus, une volonté accrue des deux parties pour continuer à raffermir les liens de coopération bilatérale dans des domaines de l’agenda internationale relevant de la migration, les relations commerciales et la gestion des ressources naturelles. Ce qui rend nécessaire de mettre une feuille de route capable de favoriser la coopération économique bilatérale puisque les préoccupations restent similaires entre les deux pays.

Or, il existe une vigoureuse interdépendance entre les économies et, où les grands sujets de l’agenda international sont fortement liés l’un à l’autre: énergie et environnement, croissance et développement soutenable, migration et droits de l’Homme, démocratie et gouvernance, ainsi que des défis semblent être très importants comme la lutte contre la pauvreté; le développement économique; la lutte contre les inégalités sociales et le rapprochement de la brèche entre les pays sous-développés et en voie de développement avec les économies les plus prospères.

De ce fait une alliance stratégique entre le Maroc et le Mexique peut donner une dynamique au profit des deux pays ayant des économies similaires, des problèmes similaires, et un potentiel de développement identique.

2.- L’alliance avec le Pérou

Le Pérou est notre 84ème client et 68ème fournisseur, la république du Pérou semble être intéressé par la conclusion d’un accord de libre échange avec le Maroc. C’est du moins ce qu’a rapporté le portail péruvien spécialisé dans le commerce extérieur. Le vice ministre du commerce extérieur, Carlos Posada, a informer dernièrement que les négociations des accords de libre échange entre le Pérou et des pays comme l’Inde et le Maroc, la Russie et l’Australie pourraient être initiées dans le court terme.

La stratégie nationale de promotion des exportations baptisées « Maroc Export plus », dont l’objectif est de tripler les exportations du pays en 10 ans, n’avait ciblé en aucun cas un tel marché latino-américain. Pour rappel, les marchés visés sont au nombre de 17, répartis en trois catégories.

Selon le ministère de commerce extérieur il s’agit de marchés dits stratégiques constitués en majeure partie des marchés traditionnels du Maroc, de marchés dits adjacents qui sont généralement géographiquement, culturellement et commercialement similaires aux marchés stratégiques, mais qui ne sont pas encore attractifs pour nos produits, et en fin de marché dits de niches qui sont peu exploités par les exportateurs marocains, notamment ceux des pays de l’Europe de l’Est, d’Afrique et d’Asie. Il ressort que le marché latino-américain n’a pas été en ligne de mine. Peut être que c’est à l’occasion de revoir nos stratégies.

Entretemps, il est utile de rappeler que les relations commerciales entre le Maroc et la république du Pérou sont régies par un accord commercial bilatéral, selon le département de Maazouz. Un accord dit de préférences tarifaires et douanières qui prévoit en fait l’application du traitement de la nation la plus favorisé en matière de commerce de biens et services conformément aux accords de l’OMC. C’est une étape ambitieuse qui serve de plus en plus la promotion de nos relations commerciales et le bon positionnement au continent américain.

Tags : Maroc, Mexique, Pérou,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :