Le Maroc, ennemi des africains : Nouvelle attaque contre les subsahariens à Tanger

Le Maroc est payé par l’Union Européenne pour contenir et réprimer les immigrés africains qui tentent de rejoindre l’Europe à travers ce pays. En espèces et avec le silence sur ses violations des droits de l’homme au Maroc et au Sahara Occidental.
Souvent dénoncé par Human Rights Watch et Amnesty International, le gouvernement n’ose plus s’en prendre aux immigrés subsahariens. Dans ce cas, il incite la population civile marocaine à les attaquer. Des attaques racistes qui se sont souvent soldés par la mort de quelques africains.
Vendredi, un sénégalais est mort égorgé avec une machette lors d’une attaque d’un groupe de marocains contre des subsahariens dans le quartier de Boukhalef, à Tanger. L’attaque a eu lieu après la sortie de la prière du vendredi au cris de « vendredi de sang et de jihad ». 
La police, malgré son poste a tardé à se présenter. Lors de son arrivée, les policiers se sont jetés à coup de matraques sur les immigrés africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *