Le Maroc se paye les services de Patrice Cardot

Le Maroc se paye les services de Patrice Cardot

Dans le cadre d’une approche rénovée de planification du développement économique et social, le Haut Commissariat au Plan (HCP) s’est payé les services de Patrice Cardoten vue de profiter de son expérience en matière de gouvernance et formation continue autour du thème « Nouvelle gouvernance politique dans un monde globalisé ».

Le Maroc compte exploiter son réseau de connaissance pour gagner des points dans la question du Sahara Occidental et renforcer sa position en Afrique.

Son dernier poste ? Président de la section ‘Etudes générales’ en charge des questions européennes.

Origine de la création de la fonction d’adjoint au président de la section ‘Etudes générales’ en charge des questions européennes

Le poste alors intitulé ‘d’adjoint au président de la section ‘Etudes générales’ en charge des questions européennes’ a été créé en juillet 2002 sur la décision commune du ministre de la Défense sortant, Alain Richard, lequel avait pris la décision de redynamiser le Conseil général de l’armement (ci après dénommé CGARm) quelques mois avant de quitter ses fonctions, du Vice-Président du CGARm alors en exercice, M. Michel Delaye, et du Président de la section ‘Etudes générales’, l’IGA Gérald Boisrayon.

La motivation de cette création d’une fonction nouvelle au sein du CGARM spécifiquement dédiée aux questions communautaires résidait alors principalement dans 3 facteurs :

• La nécessité d’anticiper le redéploiement dans le cadre de l’Union européenne de tout ou partie des éléments qui composent la fonction ‘armement’, dans la perspective notamment de la création d’une agence européenne de l’armement (devenue en fait l’agence européenne de défense)

• La nécessité de repenser, dans le cadre de l’Union européenne, la fonction ‘armement’ en l’élargissant aux enjeux industriels, capacitaires, d’investissement, et d’équipements attachés à la montée en puissance de la politique européenne de ‘sécurité et de défense », et plus généralement à l’extension de la notion/fonction de défense au profit des notions/fonctions de ‘sécurité globale’ et de ‘défense globale’, en anticipant les impacts probables sur le redéploiement de la fonction ‘armement’ au niveau national

• La nécessité d’anticiper et d’accompagner, du point de vue des Etats comme des institutions européennes compétentes, les consolidations et intégrations industrielles envisagées à l’échelle de l’Union

La décision de me confier la responsabilité de cette création de fonction tient principalement à mon expérience personnelle et aux réseaux que j’ai su développer au cours de ma longue carrière sur de nombreux grands dossiers européens développées tant au sein de l’ENSTA, à la présidence de l’Université UPMC-Paris VI, à la direction de la stratégie de la Délégation générale de l’armement (DGA), qu’au sein du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la technologie et au sein cabinet du ministre de la défense (Délégation interministérielle aux restructurations de défense – DIRD). Voir CV court.

Nature des études entreprises

Au cours des 12 années passées au sein du CGARm dans le cadre de ces fonctions passionnantes, j’ai été amené, par le biais de lettre de mission établie à mon nom par les différents Vice-présidents qui se sont succédés, à conduire des études, sur simple autosaisine comme le permet le décret instituant le CGARm, sur la variété des sujets présentant un réel intérêt pour le ministre de la Défense, en regard du mandat qui lui était assigné, et parfois même au-delà, le CGARm relevant directement du cabinet du ministre et non du directeur général de l’armement, ne se limitant pas alors aux seules questions d’armement stricto sensu.

Ces études ont donné lieu à diverses formes de publications (cf. à cet égard l’annexe à la présente fiche). Elles ont également été à l’origine de nombreux travaux complémentaires entrepris soit par le CGARm lui-même, soit par d’autres organismes publics (SGDN, IRSEM, ministère des affaires étrangères, ministère de la recherche et de la technologie, ministère de l’intérieur, Commission européenne, Parlement français, Parlement européen, etc.) ou privés.

Méthodes de travail retenues

Ces nombreux travaux ont été entrepris selon une méthode collaborative et dans le cadre d’une politique de management des études sur objectifs.

Ils ont été conduits avec le concours extrêmement constructif de groupes de travail ad hoc impliquant, à titre gracieux, des personnalités réellement expertes provenant des services idoines du ministère de la défense ainsi que d’autres ministères (ministère de la recherche et de la technologie, ministère des affaires étrangères, ministère de l’intérieur, ministère de l’économie et des finances, notamment), des personnalités extérieures connues pour leur haut niveau d’expertise (personnels en charge des dossiers correspondants au sein des entreprises et des organismes concernés) ou pour leurs responsabilités politiques ou institutionnelles particulières (parlementaires nationaux, parlementaires européens, magistrats, personnels des institutions européennes), cette politique permettant de mobiliser sur une base volontaire des compétences et des expertises très variées.

Les succès rencontrés

Parmi les succès les plus notoires rencontrés par le CGARm à la faveur des travaux d’études entrepris comme mentionnés ci-dessus, on peut relever notamment :

• L’inscription dans le Traité de Lisbonne de dispositions spécifiques relatives à la PSDC ainsi qu’à la sécurité, de manière plus générale (clause de solidarité, par exemple)

• La création d’un thème spécifique « sécurité » et d’un thème spécifique « espace » au sein du programme ‘Coopération’ du 7ème Programme-cadre de RDT (PCRD) ;

• La création simultanée de l’Agence européenne de Défense ;

• La prise en compte systématique des enjeux de sécurité et de pré et co-normalisation dans l’ensemble des activités développées dans le cadre du 7ème PCRD ;

• La création d’un programme spécifique ‘Idées’ dédiées à la recherche ‘spéculative’ (recherche de rupture / recherche exploratoire) ;

• La création au sein du ministère de l’intérieur d’une sous-direction en charge des technologies de sécurité dont le pilotage a été en grande partie assurée par un membre d’un corps de l’armement, et d’un budget spécifique y associé ;

• Le lancement d’un vaste exercice interministériel, sous l’autorité du SGDN, dédié à identifier les besoins et les risques/avantages d’un double point de la sécurité et de la défense, d’une stratégie nationale dans le domaine des technologies convergentes de type NBIC ;

• Enfin, le lancement d’un vaste processus institutionnel, à l’échelle de l’Union, ayant pour objectif d’inscrire dans l’agenda européen les préoccupations spécifiques de l’économie ety des entreprises européennes de défense, notamment en termes de politiques d’investissement. Processus ayant eu son point d’orgue avec, d’une part, la publication d’une communication spécifique de la Commission européenne sur ces enjeux, puis la tenue d’un Conseil européen spécifiquement consacré à la sécurité et à la défense.

CV de M. Patrice Cardot 

Patrice CARDOT, né le 01/10/1953 à Saint Avold (France, 57)

Adresse : 65, Allée de la Clairière
91190 Gif sur Yvette

Management Etatique dans le champ des Affaires européennes

• Recherche, Technologie, Innovation :

Pilotage pour le compte du Ministère en charge de la Recherche et de la Technologie et du ministère de la Défense des travaux ministériels d’élaboration, de négociation et de coordination des politiques communautaires, nationales et régionales en matière de RDT et d’innovation (y compris sur l’ensemble des registres de la sécurité et de la dualité civil-défense)

• Aspects budgétaires des politiques de l’UE :

Représentation du Ministère en charge de la Recherche et de la Technologie et du ministère de la Défense aux travaux interministériels attachés aux différentes procédures budgétaires annuelles et pluriannuelles ainsi qu’à l’établissement des règlements financiers et des accords inter institutionnels sur la discipline budgétaire qui y sont attachés

• Sécurité, Défense & Armement :

Participation au niveau interministériel à la préparation des orientations nationales relatives à l’évolution du cadre stratégique, institutionnel, juridique, budgétaire et programmatique de l’UE sur ces différents registres

• Actions extérieures de l’UE / PESC :

Participation à la préparation des orientations nationales relatives au Pacte de stabilité pour l’Europe du Sud-Est, au Processus de stabilisation et d’association pour les Balkans occidentaux, au processus d’Elargissement de l’Union européenne, ainsi qu’à la mise en place de l’Union pour la Méditerranée

• Politique régionale, Emploi / Affaires sociales :

Suivi pour le compte du MENRT puis du ministère de la Défense du processus de réforme des politiques structurelles de l’Union (participation aux négociations communautaires)
Participation à la préparation des plans nationaux d’action pour l’emploi, membre du Comité de dialogue social national sur les questions européennes et internationales (CDSEI)

• Gouvernance multilatérale :

Conduite de travaux d’analyse relatifs à la prise en compte et à la gestion des risques globaux dans les mécanismes multilatéraux dédiés à la sécurité et au développement

Conduite de projets de coopération internationale
Acteur institutionnel et opérationnel du développement de synergies industrielles transnationales associant groupes industriels, laboratoires publics de recherche et PME-PMI de haute technologie

Management d’etablissements et de projets de formation et de recherche

• En France :
Ecole de l’Air (Salon de Provence)
Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées (Paris)
Université Pierre et Parie Curie – Paris VI (Paris)

• Au Maroc :
Ecole Royale de l’Air (Marrakech)
Ecole Mohammadia des Ingénieurs (Rabat)

CADRE DES INTERVENTIONS PROFESSIONNELLES

Affaires européennes et stratégiques

Depuis OCTOBRE 2008 : ADJOINT « QUESTIONS MULTILATERALES et REGIONALES » auprès du Président de la section « Etudes générales » du Conseil Général de l’Armement

JUILLET 2002 – SEPTEMBRE 2008 : ADJOINT « AFFAIRES EUROPEENNES »
auprès du Président de la section « Etudes générales » du Conseil Général de l’Armement

JUIN 1998 – JUILLET 2002 : Chargé de mission « Europe »
auprès du Délégué Interministériel aux Restructurations de Défense

JUIN 2001 – MAI 2002 (en plus des activités précédentes) :
Chargé de mission – CHEF de PROJET au Centre d’Etudes Européennes de Strasbourg

JANVIER 1997 – MAI 1998 : COORDINATEUR « AFFAIRES EUROPEENNES »
au Ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie

JUIN 1995 – DECEMBRE 1996 : Chargé de mission « PME & Action régionale » et COORDINATEUR ‘Recherche communautaire » du ministère de la Défense
à la Délégation Générale pour l’Armement / Direction de la Stratégie

SEPTEMBRE 1994 – MAI 1995 : CHARGE DE MISSION
auprès du Président de l’Université Paris VI – Maison européennes des technologies (MET)

Activités éducatives et technologiques

SEPTEMBRE 1992 – AOUT 1994 : CHEF de PROJET
à l’Ecole Mohammadia des Ingénieurs (Rabat – Maroc)

SEPTEMBRE 1991 – AOUT 1992 : CHARGE DE MISSION
auprès du Président de l’association européenne CSAMI (Université Paris VI)

SEPTEMBRE 1989 – AOUT 1991 : DELEGUE « relations INDUSTRIELLES »
à l’Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées (ENSTA)

Activités militaires, opérationnelles, éducatives et technologiques

SEPTEMBRE 1978 – AOUT 1989 : OFFICIER de l’ARMEE de l’AIR
Personnel navigant (COTAM – BA123) ; Enseignant-chercheur (Ecole de l’Air) ; chef de projet de coopération militaire technique (Ecole Royale de l’Air – Marrakech) ; analyste de Défense (DGA / Centre d’Analyse de la Défense)

TITRES UNIVERSITAIRES :

INGENIEUR de l’ECOLE NATIONALE SUPERIEURE de TECHNIQUES AVANCEES
– Promotion 1983 – / – Option : Analyse de systemes –

INGENIEUR de l’ECOLE de l’AIR
– Promotion 1974 (année d’entrée) –

TITULAIRE d’un DEA de l’INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE de TOULOUSE
– Année 1986 / Option : intelligence artificielle

COMPETENCES LINGUISTIQUES

ANGLAIS : LU, ECRIT, PARLE
ALLEMAND : LU, ECRIT, PARLE

DIVERS:

-Chevalier de l’Ordre national du Mérite l’Ordre national des Palmes académiques

-Chevalier de l’Ordre national des Palmes académiques

-Ancien auditeur de l’Institut diplomatique de Paris (5ème session – 2005)

-Membre du Conseil national (collège des personnalités qualifiées) et du Conseil stratégique du Mouvement européen – France

-Membre du Comité d’Etudes de Défense nationale

-Fondateur, animateur et gestionnaire des blogs http://www.regards-citoyens.com et http://regards-citoyens-europe.over-blog.com/

Son projet de formation continue autour du thème ‘Nouvelle gouvernance politique dans un monde globalisé’

Cette formation continue de cadres doit pouvoir offrir à ceux qui en bénéficieront :

1° une vision aussi claire et complète que possible de l’évolution des enjeux globaux, européens et nationaux qui dictent la nécessité de repenser la gouvernance politique de la France ainsi que de l’Europe (Union européenne ou autre chose) dans le monde globalisé,

2° les éléments d’analyse (objectifs – ressorts – déterminants) indispensables pour comprendre les enjeux attachés à la nécessité de l’émergence d’une nouvelle gouvernance politique

3° les éléments d’analyse indispensables pour imaginer et esquisser une ou plusieurs formes de nouvelle gouvernance politique

4° la possibilité de suggérer les processus permettant de faire émerger cette nouvelle gouvernance p

Dans cette optique, je suggère que les 7 grands thèmes suivants fassent l’objet d’une session de formation spécifique :

1° Comprendre le dessous des cartes des jeux et enjeux globaux : les ressorts et déterminants les plus structurants d’un nouvel ordre mondial
– module de 35 à 40 heures –

2° Les mouvements tectoniques à l’œuvre (alliances, rapprochements stratégiques, etc.)
– module de 30 à 35 heures –

3° Emergence d’un nouvel ordre mondial
• module de 20 heures –

4° La France face à ces jeux, enjeux et dynamiques (état des lieux de ses atouts, vulnérabilités, processus de réforme en cours ou à venir à un horizon prévisible)
• module de 15 à 20 heures (hors audit estimé à 30 heures réévaluables)-

5° L’Union européenne face à ces jeux, enjeux et dynamiques (état des lieux de ses atouts, vulnérabilités, processus de réforme en cours ou à venir à un horizon prévisible)
• module de 15 à 20 heures (hors audit estimé à 30 heures réévaluables)-
6° Quelle nouvelle gouvernance politique esquisser ?
– module de 20 heures –

7° Quel(s) processus engager pour avancer vers cette nouvelle gouvernance politique ?
• module de 15 heures –

Voir les premiers éléments ci-après:

1° Comprendre le dessous des cartes des jeux et enjeux globaux : les ressorts et déterminants les plus structurants d’un nouvel ordre mondial
• Les jeux et enjeux monétaires
• Les jeux et enjeux de la globalisation stratégique
• Les jeux et enjeux du développement
• Les jeux et enjeux de la globalisation financière
• Les jeux et enjeux de la globalisation économique
• Les jeux et enjeux des rivalités culturelles (ethniques, religieuses, idéologiques, etc.)
• Les jeux et enjeux de la démocratie
• Les jeux et enjeux de l’influence
• Les jeux et enjeux de la puissance
• Les jeux et enjeux de la souveraineté
• Les jeux et enjeux de la compétition
• Les jeux et enjeux de la coopération

Quelques articles à consulter sur ce sujet :

Comprendre le monde et le dessous des cartes des jeux et enjeux globaux (Le Journal d’Erasme)

Euro – monnaies et enjeux monétaires (Le Journal d’Erasme)

La globalisation stratégique : causes, représentations, conséquences économiques, politiques et militaires de la globalisation

Pour bien comprendre le monde d’aujourd’hui

Global Governance is a challenge for democracy (but an EU opportunity)

De la puissance d’un Etat ou d’un groupe d’Etats

Influence européenne : la nécessité d’un changement de paradigme, par Elvire Fabry (Notre Europe – Institut Jacques Delors)

Le parlement européen adopte une résolution intitulée politiques et critères d’élargissement et intérêts stratégiques de l’Union européenne en la matière

L’Union européenne est-elle encore une puissance normative crédible ?

2° Les mouvements tectoniques à l’œuvre (alliances, rapprochements stratégiques, etc.)
• Le système des Nations Unies (objectifs, état des lieux, perspectives)
• Les institutions de Bretton Woods
• Le processus de contruction européenne à l’œuvre (objectifs, état des lieux, perspectives)
• L’euroatlantisation à l’œuvre (objectifs, état des lieux, perspectives)
• La dynamique des Brics à l’œuvre (objectifs, état des lieux, perspectives)
• Les organisations régionales existantes ou en émergence (OCS, Union pour la Méditerranée, Union africaine, Communauté atlantique, ….)
• L’hyperpuissance en questions
• Les tensions monétaires et les rééquilibrages à l’œuvre …

3° Emergence d’un nouvel ordre mondial

• Vers un monde multipolaire, unipolaire, bipolaire ou interpolaire ?
• Pôles de puissance, de développement, de stabilité, …
• Compétition, rivalité ou complémentarité des blocs ou pôles

4° La France face à ces jeux, enjeux et dynamiques (état des lieux de ses atouts, vulnérabilités, processus de réforme en cours ou à venir à un horizon prévisible)
• Exercice pratique de conduite d’audit des compétences, vulnérabilités, atouts de la France (du point de vue de la puissance publique, des agents économiques, des projets politiques et sociétaux, etc.) sur le modèle de l’audit de l’exercice britannique Fresh Start
• Restitution / Débat / Elaboration d’un mémoire collectif

5° L’Union européenne face à ces jeux, enjeux et dynamiques (état des lieux de ses atouts, vulnérabilités, processus de réforme en cours ou à venir à un horizon prévisible)
• Exercice pratique de conduite d’audit des compétences, vulnérabilités, atouts de l’Union européenne (du point de vue de la puissance publique, des agents économiques, des projets politiques et sociétaux, etc.)
• Restitution / Débat / Elaboration d’un mémoire collectif

6° Quelle nouvelle gouvernance politique esquisser ?
• Les objectifs du choix
• Les critères du choix
• Les formes possibles
• Préconisations collectives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :