Le Maroc vise à renforcer sa coopération avec les pays phares de la région Asie-Pacifique

Suite à la rencontre, le 30 janvier dernier avec M. Tim Groser, Ministre Néo-Zélandais du Commerce et de l’Environnement, Ministre Adjoint aux Affaires Etrangères, et éminent spécialiste des accords internationaux de libre-échange, avec le chef de la diplomatie marocaine, Rabat envisage de mettre en place certaines actions en vue de renforcer sa coopération avec les pays phares de la région Asie-Pacifique.

Au-delà de la décision susceptible d’être prise par le Maroc pour apporter son soutien à l’un des candidats (Nouvelle-Zélande, Espagne, Turquie) au poste de membre non-permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies (2021-2022), et compte tenu de l’activisme accru des sahraouis dans la région (récente missive du Polisario adressée au ministre des affaires étrangères néo-zélandais à propos de l’importation du phosphate originaire du Sahara Occidental), le Maroc prévoit des rencontres régulières avec des responsables néo-zélandais, en vue de les sensibiliser davantage sur les récents développements de la question sahraouie et les enjeux régionaux (vu leur vif intérêt dans le développement de leurs relations avec le continent africain).

Ces rencontres pourraient se tenir en marge de la prochaine Assemblée Générale des Nations Unies en Septembre et devraient être une occasion d’institutionnaliser l’exercice des consultations politiques avec ce pays. En effet, les dernières consultations politiques avec la Nouvelle-Zélande remontent à 2009 (au niveau des Secrétaires Généraux des Ministères des Affaires Etrangères).

Rabat compte organiser, à moyen terme, une visite de travail dans la région (Australie, Nouvelle-Zélande) conduite par M. Nasser Bourita, en vue de concrétiser un cadre de coopération diversifié, d’autant plus que les pays de cette région semblent intéressés par renforcer leurs liens avec le continent africain et que le Maroc présente des atouts dans ce sens, en plus de ses relations stratégiques avec le Conseil de Coopération du Golfe.

Les autorités marocaines prévoient aussi sensibiliser la partie néo-zélandaise sur l’opportunité d’ouvrir leur représentation diplomatique à Rabat pour couvrir la région d’Afrique du Nord.

Tags : Maroc, Nouvelle Zélande, coopération, Asie-Pacifique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *