Les fautes d’orthographe de l’ambassadeur du Maroc en Espagne

Spread the love

Fadel Ben Yaïch, l’ambassadeur du Maroc en Espagne est incapable de rédiger sans fautes d’orthographe

L’incroyable lettre de l’ambassadeur du Maroc à Madrid

C’est indubitablement l’une des perles parmi les dizaines de documents révélés par Chris Coleman, le hacker marocain qui provoque des sueurs froides au Makhzen.

Une correspondance de l’ambassadeur du Maroc à Madrid, le Maroco-espagnol Fadel Ben Yaïch, ami d’études du roi et homme du Palais, provoque des rires jaunes chez les cadres de la diplomatie marocaine.

Dans cette lettre articulée en trois (3) petits paragraphes, on relève pas moins de quatorze (14) fautes d’orthographe et de conjugaison. Autant dire que l’auteur de ce document devrait dare dare retourner à l’école primaire.

Deux mots n’existent même pas dans le dictionnaire. Pour le mot « Motrel » pas exemple, il s’agit bien évidemment de la petite cité balnéaire de Motril qui se trouve dans la même province, Grenade, d’où est pourtant originaire la famille maternelle espagnole de l’ambassadeur.

Quant à « municipalistes », le mot n’a pas encore été inventé par les linguistes.

Demain Online, 18 nov 2014

Tags : Fadel Benyaich, diplomatie, fautes d’orthographe, ambassadeur,