Les importateurs ne s’acquitteront plus des frais du fret maritime en Algérie

Spread the love

Le ministère du Commerce a commencé depuis ce mois de décembre d’appliquer de mesures aussi rigoureuses concernant la réduction de la facture d’importation ainsi que l’entrée et la sortie des marchandises à travers les ports.

Le département de Saïd Djellab prévoit également à ce que les importateurs s’acquittent des frais de transport de leurs marchandises par voie maritime à l’étranger et non pas en Algérie.

En effet, cette décision n’a pas manqué de faire des mécontents parmi les importateurs, dont la procédure entre dans le cadre des nouvelles restrictions imposées aux opérateurs. Quelques 15 000 d’entre eux ont dû d’ailleurs geler leur registre de commerce en raison d’un important recul de leur activité commerciale accentué depuis le déclenchement du Hirak populaire le 22 février dernier.

Par ailleurs, le ministère du Commerce s’emploie à mettre à jour la liste des importateurs, exportateurs ainsi que les détenteurs de registre du commerce.

Notons que les exportateurs réclament de leur côté davantage de facilitations en matière d’exportation, entre autres des avions de transport ou avion-cargo pour pouvoir transporter leurs produits à l’étranger.

D’ailleurs, ces professionnels ont déposé un dossier sur le bureau de Saïd Djellab et lui ont demandé de mettre à leur disposition des avions-cargos pour exporter leurs marchandises essentiellement en Russie et aux pays du Golfe.

A ce titre, il y a lieu de rappeler que le transport d’un kilogramme de datte à bord de la compagnie aérienne qatarie coûte 70 dinars, alors que le transport d’un conteneur par bateau coûte 3 000 dollars.

Face aux coûts élevés de transport, des importateurs ont insisté auprès du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune en vue de traduire ses promesses en actes en ce qui concerne les facilitations en matière de transport.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait confié, rappelons-le, au propriétaire de la société Soummam -en marge de l’inauguration de la 28e Foire de la production algérienne- que «Nous allons vous donner des terres agricoles, vous aider à transporter vos produits à l’étranger tout en vous demandent en retour de nous faire parvenir des rapports détaillés sur le recrutement et le chiffre de votre contribution au soutien de l’économie nationale».

Echouroukonline, 30 déc 2019

Tags : Algérie, importation, frais de douane, frais d’importation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *