Les journalistes marocains pour la liberté (communiqué)

Le vent de liberté souffle sur la région d’Afrique du Nord et du Moyen d’Orient. Une révolution par laquelle les peuples se sont insurgés pour recouvrir leur liberté et leur dignité et reprendre leurs vies en main. Les victorieuses révolutions des peuples tunisien et égyptien nous montrent la puissance de nos glorieux peuples à sortir des prisons à ciel ouverts que leurs réservaient les dictatures à la tête de nos pays.

Plus que jamais la liberté et la victoire de nos peuples n’a été si proche!
C’est pour ces raisons que nous, journalistes indépendants marocains, signataires de ce communiqué, félicitons les peuples égyptien et tunisien pour leur victoire contre la dictature et l’autocratie, et en particulier nos confrères ayant recouvré leur liberté de parole et d’expression et de la presse, et rappelons que la répression de ces libertés fondamentales pour la démocratie, est toujours dans l’agenda du pouvoir au Maroc.

Face au silence étourdissant du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), nous soussignés, journalistes marocains, annonçons notre soutien inconditionnel aux revendications du mouvement du 20 février que nous rejoindrons dans la rue en ce jour de manifestation. Ainsi, nous nous solidarisons avec toutes les forces démocratiques du Maroc qui militent pour l’instauration d’une véritable démocratie et une rupture avec l’autoritarisme makhzénien.

Par ailleurs, nous dénonçons la campagne de diffamation et dénigrement à l’encontre des jeunes du mouvement du 20 février, sur les médias proche du pouvoir et sur internet.

Et réclamons:

• De permettre aux journalistes marocains et étrangers de faire leur travail d’information et de suivi des événements qui s’annoncent.

• De tous les intellectuels du pays de prendre position afin que les revendications démocratiques du peuple marocain soient accompagnés.

• Le respect du droit à l’information pour toutes les composantes de la société marocaine.

• L’arrêt immédiat de la manipulation médiatique menée par les télévisions publiques, l’Agence officielle, et les journaux proches du pouvoir.

Coordinateur
Aziz El Yaakoubi
GSM : 0623934595

Tags : Maroc, Printemps arabe, despotisme, dictature, liberté, démocratie, droits de l’homme,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *