L’intensification de la coopération sécuritaire entre les Etats du Maghreb soulignée par le gouvernement sahraoui

Un champ de cannabis au Maroc

Le gouvernement sahraoui a mis l’accent sur la nécessité d’intensifier la coopération sécuritaire entre les Etats du Maghreb pour faire face aux menaces sécuritaires qui les guettent du fait de la poursuite par le Maroc de l’exportation de la drogue vers les pays de la région. 

Lors d’une conférence animée lundi dans le cadre de l’université d’été des cadres sahraouis organisée à Boumerdes, le secrétaire d’Etat à la Documentation et à la sécurité, M. Brahim Ahmed Mahmoud a insisté sur la nécessité d' »intensifier la coopération entre les pays de la région pour faire face aux menaces sécuritaires », a rapporté l’Agence de presse sahraouie.
« L’exportation de drogues par le Maroc vers la région du Maghreb représenterait une menace pour la sécurité et la stabilité de la région », a estimé le responsable sahraoui.
M. Brahim Ahmed Mahmoud a appelé, dans ce cadre, les pays du Maghreb à « prendre conscience des dangers qui menacent la paix et la stabilité dans la région » soulignant la nécessité d' »intensifier la coopération sécuritaire pour faire face à ce type de menaces ».
Le Royaume marocain « exporte de la drogue vers la région du Maghreb dans le but de la déstabiliser », a-t-il poursuivi.Pour le responsable sahraoui, les richesses naturelles que recèlent les pays de la région du Maghreb sont à même de contribuer à l' »édification d’un Maghreb uni » ajoutant que les six pays sont en mesure de former un « ensemble économique et politique de poids en Afrique du nord et dans le monde ».Le Secrétariat d’Etat américain et l’ONU avaient souligné, dans leurs derniers rapports sur le trafic de drogue, que le Maroc « n’est pas seulement le principal pourvoyeur de cannabis mais constitue aussi une « région de transit » de la cocaïne en provenance d’Amérique latine vers l’Europe ».
Dans un autre rapport sur la « stratégie de contrôle international des drogues », le Secrétariat d’Etat américain a précisé que le Maroc reste le « principal exportateur de cannabis ».L’ONUCD a, de son côté, affirmé que la Maroc est le principal producteur et pourvoyeur mondial de cannabis. Il constitue aussi le plus grand exportateur de drogues saisies en Europe.
Par ailleurs, l’organisme international a fait savoir que plus de 82% du total de la drogue saisie par les services de douanes dans le monde proviennent du Maroc. Selon le rapport, 129 tonnes de cannabis ont été saisies dans les régions frontalières du Maroc prêtes à être exportées vers les pays voisins. Aussi, 83 tonnes ont été saisies en Egypte et 33 au Burkina Faso, selon le journal « Al Mouhit » égyptien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *