Londres ne reconnaît pas le Maroc comme puissance administrante

En réponse à une question écrite du député du parti libéral-démocrate, Mark Williams, sur la nature de la présence du Maroc au Sahara occidental, le ministre britannique, chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, a affirmé dimanche que le Royaume-Uni comme les Nations unies ne reconnaissent pas le Maroc comme puissance administrante au Sahara occidental, selon le droit international, sinon une puissance dominante de facto d’une partie du territoire. 
Tobias Ellwood a souligné que “son pays, comme l’ONU, ne reconnaît pas le Maroc comme une puissance administrante du Sahara occidental”. Cette réponse réaffirme ainsi la position du gouvernement britannique à l’égard de conflit sahraoui, une position qui reste d’avant-garde par rapport aux membres du groupe des Amis du Sahara occidental au Conseil de sécurité. 
Le rappel de la position britannique intervient au moment où de nombreuses polé- miques circulent à la suite de l’annonce par le Forum de Crans Montana d’organiser sa prochaine édition dans la ville occupée de Dakhla en violation flagrante du droit international. 
Il y a lieu de rappeler que le député britannique Mark Williams a visité Laâyoune en février dernier dans le cadre de la première mission de recherche du Parlement britannique, qui a élaboré à son retour un rapport accablant portant le titre : “Vie sous l’occupation”. Ce document a levé le voile sur les violations des droits de l’homme perpétrées par le régime d’occupation marocaine contre la population sahraouie dans les territoires occupés et le pillage incessant des ressources naturelles sahraouies.
Merzak T./Agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *