Lutte contre la contrebande et le trafic de drogue provenant du Maroc : Les chiffres effrayants de la Gendarmerie nationale

Cette performance a été réalisée lors d’opérations distinctes ayant permis de mettre la main sur des quantités énormes de kif que les trafiquants tentaient d’introduire sur le territoire national à travers la bande frontalière ouest, a souligné le colonel Abdelkrim Remli, indiquant que la saisie d’environ 53 tonnes a été opérée au niveau de la bande frontalière et le reste a été saisi dans plusieurs opérations distinctes au niveau de 12 wilayas de l’Ouest algérien relevant du territoire du 2ème commandement régional de la Gendarmerie nationale. 
En comparaison avec les résultats obtenus durant la même période de 2013 en matière de lutte contre la drogue, une hausse de la quantité saisie estimée à plus de 7 tonnes a été enregistrée cette année, selon le même responsable, qui a animé une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des activités des Gardes-frontières durant les neuf mois de 2014. 
Le colonel Abdelkrim Remli a expliqué cette hausse par le succès de la stratégie de lutte contre la drogue adoptée par le commandement de la Gendarmerie nationale, portant sur un déploiement des brigades et unités de ce corps appuyées par des opérations aéroportées. Il a par ailleurs ajouté que les installations concrétisées au niveau de la bande frontalière , dont notamment des barrières et des tranchées, ont contribué également à ces résultats qui se sont soldés par l’arrestation de trafiquants et le démantèlement de réseaux souvent internationaux activant selon des méthodes organisées. Plus de mille trafiquants de nationalités différentes dont des marocains ont été arrêtés, a indiqué dans ce sens le colonel Remli, soulignant que les investigations menées par les brigades de recherches des groupements territoriaux ont permis de mettre en échec des tentatives de dangereux réseaux aux ramifications internationales. 
D’autre part, il a signalé que les unités des Gardes frontières s’attellent à actualiser la stratégie de lutte contre le trafic de drogue en changeant de tactiques pour contrecarrer les tentatives de narcotrafiquants à franchir les barrières et les tranchées en utilisant, à titre d’exemple, des passerelles en fer ou en bois. Les différentes unités intégrées dans les dispositifs de lutte contre le trafic de drogue adoptent des plans judicieux reposant, entre autres, sur la multiplication et l’intensification des patrouilles montées et pédestres et la perquisition d’hangars bâtis à proximité de la bande frontalière, certains dans le but de faciliter les opérations de contrebande, a-t-il ajouté. 
Par ailleurs, un volume de 9.200 litres de carburant destiné à la contrebande a été saisi, durant la semaine en cours à El Tarf, par les services de la Gendarmerie nationale. Agissant sur la base d’informations, les éléments de ce corps ont intercepté, sur la RN 44, une camionnette dont les deux occupants tentaient de faire passer frauduleusement cette marchandise de l’autre coté de la frontière est, a-t-on ajouté de même source. 
Les trafiquants, âgés tous deux d’une trentaine d’années, ont été arrêtés et sont poursuivis pour tentative de contrebande, a-t-on également indiqué, rappelant que 24 affaires liées au trafic de carburant ont été traitées depuis janvier dernier à El Tarf, impliquant 16 individus dont 7 ont été placés sous mandat dépôt. Ces 24 affaires ont donné lieu à la saisie, en plus des 9.200 litres récupérés la semaine dernière, de quelques 3.000 litres de carburant ainsi que 14 baudets ayant servi au transport des fûts et autres jerricans, le tout pour une valeur totale estimée à plus de 1,13 millions de dinars.
Enfin, les quantités de carburant saisies, à travers la bande frontalière ouest du pays dans le cadre des opérations de lutte contre la contrebande, ont augmenté de plus de 60 %. 
R. N.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *