Maroc : L’armée très en colère contre Yassine Mansouri et la DGED

Des officiers supérieurs marocains auraient fait récemment de très vives critiques envers Mohamed Yassine Mansouri, le directeur général de laDGED (Direction générale des études et de la documentation), les services secrets extérieurs.

Ces officiers auraient fait savoir que le piratage de dizaines de milliers de documents diplomatiques marocains, souvent confidentiels, par un certainChris Coleman, un faux nom mais un vrai sympathisant du Front Polisario, qui les diffuse inlassablement sur son compte Twitter, ne se serait jamais produit s’il avait eu un militaire à la tête de la DGED, comme par le passé.

Même les noms de certains agents secrets, ainsi que leurs adresses emails ont été révélés par Chris Coleman. Ce qui dénote un grand amateurisme à la DGED au moment de protéger ses sources, ses systèmes informatiques et ceux des affaires étrangères, dont elle est partie prenante.

Mais voilà, comme Mohamed Yassine Mansouri est un très proche ami du roi, qui l’a nommé à ce poste, la faute est évidemment partagée. Sauf que personne ne proclamera jamais cette vérité élémentaire.

En attendant, Chris Coleman a encore frappé aujourd’hui. Il vient de publier un document confidentiel du très bavard représentant (ambassadeur) permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, où il est question d’un espion à la solde des Marocains au coeur du Secrétariat général de l’ONU.

Selon l’ambassadeur Hilale, une « source amie » qui travaille au Secrétariat général de l’ONU, lui a remis une « note confidentielle » du briefing sur le conflit du Sahara occidental qui devait être remis au Secrétaire juridique de l’ONU.

Lire aussi:  La statégie marocaine pour gérer les situations de crise

Allô ? Est-ce qu’il y a quelqu’un pour protéger les secrets d’Etat du Maroc ?

Badr Soundouss

Demain Online, 14/11/2014

Tags : Maroc, Marocleaks, Chris Coleman, documents confidentiels, armée marocaine, DGED, Yassine Mansouri,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *