Maroc : le dernier mensonge de la presse courtisane

Maroc : le dernier mensonge de la presse courtisane

Un média proche des services secrets marocains prétend qu’Israël se trouve derrière le refus de la CEDEAO d’intégrer le Maroc. Il n’y a que les marocains qui croient à ce gros mensonge.

La réalité est que la désenchantement du Makhzen est tel qu’il ne sait plus comment expliquer la décision des pays africains que Mohammed VI croyait dans sa poche grâce aux pots de vin.

Avec une telle information, le régime du Maroc fait encore recours à la grande artillerie du mensonge pour abuser encore et comme toujours de l’ intelligence de son peuple. Le roi du hachisch disait tout fier de lui que son adhésion à la CEDEAO passera comme une lettre à la poste après avoir obtenu,selon ses relais propagandiste, l’ accord de principe des 15 états membres amis. Ce sont justement les amis sur qui ll avait compté qui se sont opposés sèchement à son adhésion au sommet d’Abuja ( Sénégal, Cote d’ Ivoire et le Nigéria).

La raison cachée de ce refus réside dans les 230 projets d’ investissements signés entre 2015 et 2016 avec certains pays de l’ Afrique de l’ Ouest qui se sont avérés que de simples faits d’annonces d’un bonimenteur qui a usé de leur naïveté pour gagner leurs voix à son admission à l’UA qu’à autres chose.

Il est inconcevable qu’ Israël, dont le Maroc a toujours été un allié fiable ait intervenu contre le désir de son valet Mohammed VI.

Depuis deux ans, la presse courtisane chante les supposés mérites du roi du Maroc d’avoir réussi d’arrimer son royaume à la « prospère CEDEAO », commence à faire marche arrière et tirer dans le sens inverse tout en cherchant désespéramment des prétextes pour justifier un échec retentissant de la diplomatie marocaine érigé sur le principe de la corruption et le soudoiement.

Le Maroc qui vit à coups de perfusions du FMI, de la Banque Mondiale et des monarchies du Golf, avait pour objectif derrière l¡adhésion à la CEDEAO de porter un souffle à son économie moribonde et au même temps servir de Cheval de Troie aux présentions françaises en Afrique.

Tags : Maroc, CEDEAO, Afrique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :