Maroc : l’histoire de la DGED et le cabinet GGA

Maroc : l’histoire de la DGED et le cabinet GGA

Gerson Global Advisors (GGA) est un cabinet de conseil créé en 2010 par Russ Gerson et le marocain Rabie Mansouri. Il a été embauché par le Maroc dans le but de faire face à la vague des printemps arabes, promouvoir l’image du Royaume aux Etats-Unis et dénigrer l’Algérie et le Front Polisario.

Un an plus tard, le cabinet a décidé de limoger Rabie Mansouri, Saad Bendidi, l’ ancien directeur délégué de Saham, et un certain Stephen Norris, accusés d’être impliqués dans une opération de falsification d’emails destinés à la DGED (le service marocain de Renseignement extérieur).

Une copie de la lettre de licenciement qu’ils ont reçu a été envoyé au directeur général de la DGED, Yassine Mansouri dont voici le texte :

Au nom de Gerson Global Advisors, LLC («GGA»), que nous servons de conseiller juridique, je vous écris pour confirmer que votre emploi chez GGA a pris fin le 28 janvier 2012.

GGA nous a demandé de vous rappeler que toutes les informations confidentielles et exclusives auxquelles vous aviez accès restent la propriété exclusive de GGA. Étant donné que votre emploi a pris fin, votre utilisation de ces informations peut vous exposer à une responsabilité légale, notamment en cas de détournement de secrets commerciaux.

De plus, GGA vous demande de vous abstenir de déclarations qui diffament GGA ou son personnel.

Enfin, GGA nous a également demandé de vous rappeler que tous ses contrats et relations clients restent également sa propriété exclusive. GGA ne tolérera aucune tentative de perturber indûment les relations contractuelles existantes entre GGA et ses clients – en particulier le Royaume du Maroc et le Groupe OCP – et répondra à des telles tentatives avec tous les moyens de recours légaux.

Vous pouvez me poser toute question concernant cette lettre à l’adresse ci-dessus.

Cordialement,

William M. Klimon

Le 3 février 2012, Erica Einfeldt, employée à GGA a contacté Mourad El Rhoul en vue de « vérifier si M. Yassine Mansouri a reçu la lettre de M. Gerson qui a été envoyé mercredi 1er février par valise diplomatique ». «  Il est important que M. Yassine Mansouri sache que Gerson Global Advisors («GGA») a malheureusement rompu toutes les relations avec M. Steve Norris, M. Rabie Mansouri et M. Saad Bendidi, qui ne sont plus impliqués dans la société en aucune façon. Les avocats de GGA nous ont fait part de la nécessité d’informer le client, en l’occurrence le Royaume du Maroc. En tant que tels, ils fournissent des copies des avis de rupture officielle qui confirment que les trois messieurs ci-dessus ne sont en aucun cas autorisés à parler au nom de ou à négocier des engagements impliquant GGA » , précise-t-elle.

Le 5 février 2012, Gerson Russ envoie une lettre à Yassine Mansouri. Dans cette lettre, il accuse Rabie, Bendidi et Norris d’avoir tenté de « prendre le contrôle de GGA ou autrement de détruire la société, ce qui ne nous a pas laissé d’autres alternatives que de rompre leur relation avec GGA ». Il affirmait également avoir en sa possession des éléments prouvant que Rabie Mansouri avait fabriqué et/ou modifié des emails provenant de tierces parties. « Nous sommes devenus de plus en plus inquiets du fait que quiconque avait l’audace de fabriquer/modifier un email qui vous était destiné, M. Mansouri, pouvait aussi perpétrer d’autres activités illégales ou immorales – une inquiétude dont le bien-fondé est désormais prouvé », expliquait Russ Gerson selon cette lettre. « Il y a par exemple une preuve incontestable que Rabie a dénaturé la réalité d’une situation personnelle auprès d’un ancien sénateur américain dans le but frauduleux d’obtenir une extension de visa pour un citoyen marocain ».

« Une fois que nous avons soupçonné qu’il y avait des activités potentiellement contraires à l’éthique de la part de Rabie Mansouri, nous avons ouvert une enquête. Dans le cadre de l’enquête, nous avons examiné le courrier de Gerson Global Advisory de Rabie Mansouri. Aux États-Unis, il est légal et éthique pour un employeur d’examiner les communications des employés envoyées via des comptes de messagerie appartenant à l’entreprise. Voici un exemple d’e-mails modifiés que nous avons découverts », signale Gerson.

Selon cette lettre, « ce courriel particulier est le courriel original, qui a été vérifié auprès de Laddyma Thompson, qu’elle a envoyé au nom de Herb London à Rabie Mansouri le 9 janvier 2012 à 17 h 42. À la page deux, vous trouverez la version modifiée du courrier électronique original de Laddyma Thompson. Veuillez noter que Rabie Mansouri s’est envoyé l’e-mail modifié, en le modifiant pour le faire apparaître comme s’il avait été envoyé directement de Laddyma Thompson à Russ Gerson, au lieu de Rabie Mansouri. Vous remarquerez également que la ligne d’objet a été modifiée ainsi qu’une bonne partie du corps de l’e-mail. C’est cette version modifiée que Rabie a ensuite envoyée à M. Mansouri et à Said Temsamani, comme on le voit à la page deux. Les parties surlignées en jaune de l’e-mail, situées à la page trois, sont celles que Rabie Mansouri a modifiées ».

Peu de temps après, la société GGA a cessé d’exister. Ainsi a fini un juteux contrat liant GGA à la DGED et portant sur la somme de plus d’un million de dollars annuels.

Pour rappel, Gerson a été citée par le site marocain Maghreb Confidentiel comme étant la société qui effectuait le lobbying pour Kaddhafi.

Le contrat a été signé, côté marocain par l’agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

Tags : Maroc, DGED, Lobbying, Gerson Global Advisors, GGA, Russ Gerson, Rabie Mansouri, Stephen Norris, Saad Bendidi,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :