Maroc : Menace terroriste à l’approche de l’arrivée de Christopher Ross

L’Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara Occidental, le chevronné diplomate américain Christopher Ross, serait un dangereux terroriste très craint au Maroc.
A chaque fois que M. Ross se dispose à réaliser une tournée dans la région, le Maroc annonce un démantèlement d’une cellule terroriste, un attentat. Cette fois-ci, Rabat se trouve presque sur le pied de guerre face à une supposée menace d’attaques aériennes provenant de la Libye. 
Aucune communication officielle n’a été faite pour l’instant, mais le gouvernement marocain s’est servi de ses médias et de sources anonymes pour annoncer le déploiement d’un important dispositif militaire sur plusieurs sites stratégiques du pays et dans plusieurs villes, comme Casablanca.
Le scénario monté par le Maroc a pour but voler la vedette à l’Algérie qui a annoncé il y a quelques jours l’installation de missiles sol-air le long de sa frontière avec la Libye. Depuis quelques années, le Maroc a décidé d’imiter tous les gestes de l’Algérie dans le but de perturber son ascension en tant que puissance régionale reconnue. 
Rabat vise aussi à faire peur à la communauté internationale qui a décidé d’adopter la méthode musclée pour contraindre le Maroc à respecter le principe de l’autodétermination pour résoudre le conflit quadragénaire du Sahara Occidental. La visite de l’émissaire onusien rentre dans ce contexte.
Pour rappel, il ne s’agit pas de la première fois que le Maroc instrumentalise la menace terroriste en vue de piétiner la légalité internationale ou d’imposer la loi de la répression. Le Makhzen est accusé d’être derrière l’attentat du Cafe Argana en plein essor du Printemps Arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *