Maroc : Le prince Hicham Alaoui sous les caméras de la DGED

En plein cœur du printemps marocain, le prince Hicham Alaoui mène campagne contre la monarchie marocaine. Il arrive à l’Université de Malaga « accompagné des journalistes Houssein Majdoubi et Abdellatif Housni », selon le récit d’Abdelmalem Alaoui.

Une centaine de personnes sont arrivées pour écouter la conférence de Hicham Alaoui sur le déroulement des revendications démocratiques dans les « monarchies soft ». Tout cela sous l’œil attentif de la DGED qui avait envoyé un espion pour rapporter sur l’événement.

Dans un email confidentiel envoyé à Mourad El Rhoul, Abdelmalek Alaoui raconte, avec tous les détails, le déroulement de la conférence et il n’oublie pas la couleur du costume de Hicham. « Il pose sa montre devant lui avant de démarrer sa présentation, qui s’inscrit dans le cadre de l’université d’été de Malaga. Le prince a choisi l’anglais comme langue de son intervention », précise Abdelmalek.

« Abordant la question du 20 Février, le prince Moulay Hicham a estimé que le mouvement doit se projeter à long terme et s’allier avec les partenaires sociaux », a-t-il ajouté.

Deux photos ont été jointes au rapport sur celui qui était connu sous le nom de « prince rouge » en raison de ses relations avec la gauche marocaine.

Tags : Maroc, Moulay Hicham, prince Hicham Alaoui, prince rouge, DGED, Abdelmalek Alaoui, printemps arabe, 

Lire aussi:  Wikileaks : «Une solution régionale est irréalisable»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *