Maroc : Salaheddine Mezouar piégé par la société qui a embauché sa fille

Ces recherches ont permis de mettre en cause le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, dans un trafic d’influence, cachant probablement une affaire scabreuse :
Selon les éléments de l’enquête :
1.- La fille du Ministre a décroché le poste suite à l’intervention du père auprès des responsables de ladite société.
2.- Le Ministre marocain entretient des relations assidues avec des membres de la société Mc Kinsey, en l’occurrence les nommés Amine Tazi-Riffi et Youssef Tazi Mezalek.
3.- Récemment, Amine Tazi-Riffi a contacté le Ministre pour lui faire part d’un projet baptisé OMEGA. Ce projet a fait l’objet d’une discussion entre les deux hommes lors d’une rencontre le jeudi 23 septembre 2014.
4.- Le projet OMEGA porte sur la réañisation d’une étude destinée à relancer l’économie marocaine.
5.- Le Ministre marocain a usé de son influence pour signer un contrat avec la société Mc Kinsey.
Tout laisse croire que le Ministre marocain s’est fait piéger par les responsables de la société Mc Kinsey, qui ont utilisé sa fille comme moyen de pression pour décrocher le projet OMEGA.
Les relations du Ministre marocain avec cette société ne cacheraient-t-elles pas des enjeux financiers liés à des versements de commissions, sachant que cette étude coûtera aux contribuables marocains des millions de dollars.
La boucle est bouclée…
Enfin, nous mettons à votre disposition deux documents confidentiels concernant le projet OMEGA, préparés par les responsables de Mc Kinsey à l’attention du Ministre marocain.

https://www.dropbox.com/s/6gfqypdivhhh3jl/LOP%20Omega%20vF.pdf?dl=0

https://www.dropbox.com/s/w568q7zm17g9qmm/Omega.png?dl=0

SOURCE : TWITTER

Lettre de Laurent Fabius adressée à Salaheddine Mezouar à propos de l’embauche de la fille de ce dernier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *