Mon bien-aimé roi !

Ecrit par Hamza Mahfoud
Traduit par Salah Elayoubi
S’il te déplaît tant de voir tes clichés sur les chaînes publiques ou encore tes décisions débattues dans les organes de presse, propriété du citoyen, oserais-je te suggérer de                  t’enfermer en ton palais, pour mieux jouir de la vie de château et laisser au gouvernement le soin de conduire les affaires du pays, ce qui est sans doute le meilleur moyen de remédier au problème ?
Mon bien-aimé roi !
Tu sembles plus que jamais résolu à exercer tous les pouvoirs et tel celui qui fouraille dans un nid de guêpes, tu cours au devant de gros risques, comme celui de commettre quelques bévues et voir ainsi,  s’envoler le respect dû à ton rang. Je n’oserai trop te conseiller de t’armer alors, d’un sens de l’humour à toute épreuve.
Mon bien-aimé roi !
Il te déplaît de voir publier ton image, en tenue décontractée et souriant aux objectifs. Pourtant, il ne te déplait pas de voir les tiens, conduits tel un vulgaire troupeau, sans qu’ils puissent exiger de leur berger, la moindre reddition des comptes.
Mon bien-aimé roi !

Prends bien soin de toi et par la même occasion de nous-mêmes ! Et de grâce, laisse-nous le soin de nous expliquer avec nos responsables politiques, de les dénoncer, les critiquer les caricaturer ou même les insulter. Honni sera alors, celui qui osera encore, s’en prendre à toi. Ainsi va la monarchie parlementaire !
https://salahelayoubi.wordpress.com/2014/06/13/mon-bien-aime-roi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *