Nouveau rapport: le carburant de l’occupation

La société suédoise Wisby Tankers AB est leader dans un métier controversé : fournisseur de produits pétroliers pour le Sahara Occidental.

Mis à jour le: 20.06 – 2014 19:59Imprimez cette page    

Western Sahara Resource Watch (WSRW) publie aujourd’hui un rapport décrivant les transports de produits pétroliers vers le Sahara Occidental occupé. Les résultats démontrent une forte implication de la société suédoise de transport Wisby Tankers.

Cette entreprise possède deux navires en partenariat avec ses acolytes marocains, et sa joint-venture Tankers Casablanca est de loin le plus important fournisseur de pétrole au Sahara Occidental. Ses deux navires, Wisby Argan et Wisby Cedar, sont entrés en service en 2010 et ont navigué en moyenne tous les douze jours avec des produits pétroliers dans les eaux territoire occupé.

Télécharger ici le rapport «Le carburant de l’occupation» .

Le volume des livraisons pétrolières est impressionnant : les navires fournissent au territoire occupé, une moyenne de plus d’un demi million de litres de pétrole chaque jour de l’année. Au total, WSRW estime que les deux navires-citernes de Wisby transportent annuellement 194 millions de litres de produits pétroliers vers le Sahara Occidental – soit pour une valeur estimée à 106 millions de  €US. Cela  constitue une grande part des peut être 250 à 280 millions de litres de pétrole livrés par an sur le territoire.

Les navires-citernes de Wisby font ce commerce depuis une décennie et le pétrole qu’ils transportent est utilisé pour maintenir l’occupation. Bien sûr les Sahraouis au Sahara Occidental ont également besoin de produits pétroliers à des fins civiles de vie quotidienne. Pourtant, le pétrole est surtout utilisé par l’administration marocaine, l’armée, les colons et pour le pillage des riches ressources naturelles du territoire. Sans les importations de pétrole, l’occupation illégale serait en pratique impossible à maintenir. Le pétrole provient de raffineries en Espagne, y compris sur les îles Canaries.

WSRW exhorte le gouvernement suédois à déconseiller à l’entreprise suédoise de poursuivre son implication commerciale au Sahara Occidental occupé, et demande à l’entreprise de mettre fin aux transports sur le territoire.

Télécharger ici la version haute résolution du rapport. (10 Mb, anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *