Politique expansionniste du Maroc et drogue, principales menaces pour la paix et de la stabilité au Maghreb

La politique expansionniste du Maroc et l’exportation de la drogue constituent les principales menaces pour la paix et la stabilité dans la région du Maghreb, a rapporté l’Agence de presse sahraouie (SPS).
«La politique expansionniste qu’adopte le royaume du Maroc au détriment des pays voisins avait, par le passé, grandement contribué à l’encouragement de l’occupation étrangère des pays maghrébins» et «a actuellement ouvert la voie à l’ingérence étrangère dans les affaires de certains pays», a déclaré le ministre sahraoui lors d’une conférence intitulée «les menaces sécuritaires dans la région du Maghreb».
Le royaume du Maroc «viole les usages africains et internationaux consistant à respecter les frontières héritées de la colonisation», a-t-il rappelé.
A travers la production et l’exportation de la drogue, le Maroc «contribue au financement des groupes terroristes et des reseaux du crime organisé activant au nord du Mali et dans la région du sahel africain».
Les statistiques d’organisations internationales affirment que «le Maroc produit annuellement 760.000 tonnes de cannabis, soit 48% de la production mondiale de cannabis», classant le Maroc à la tête des pays producteurs et exportateurs de cette substance à l’échelle mondiale.
Dans le même contexte, il a rappelé que les autorités algériennes avaient saisi au cours du premier semestre 2014 près de 60 tonnes de kif traité en provenance du Maroc.A travers l’exportation de la drogue vers les pays de la région, le Maroc vise la destruction du « tissu social des pays maghrébins et la déstabilisation de la région tout entière» soulignant «l’implication d’officiers marocains et des membres de la famille royale du Maroc dans le trafic de drogue».
Le ministre sahraoui a en outre indiqué que le Maroc «finance le terrorisme et les groupes terroristes qui pratiquent le trafic d’armes et de drogue», ce qui fragilise, a-t-il dit «le développement socio-économique dans la région».
Les unités de l’Armée de libération populaire sahraouie avaient saisi des quantités «considérables» de résine de cannabis en provenance du Maroc estimées à 975 kg en 2012 et 2013 et au cours du premier semestre 2014», a rappelé SPS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *