Profil économique de la Bolivie

Profil économique de la Bolivie

Données économiques 

PIB (2013) : 30,79 milliards $.
PIB brut par habitant (2013): 5,500 $.
Taux de croissance (2013) : 6,8 %.
Taux de chômage (2013) : 6,4 %.
Taux d’inflation (2013) : 6,5%.
Dette publique (2013) : 36 % du PIB.

Exportations – produits: le gaz naturel, le soja et les produits à base de soja, le pétrole brut, le minerai de zinc, de l’étain.

Importations – produits: produits pétroliers, les matières plastiques, le papier, les aéronefs et leurs pièces, les aliments préparés, les automobiles, les insecticides.

Les principaux secteurs économiques

Situation économique

En 2013, la Bolivie a enregistré une croissance économique de 6,8% tirée par la production minière (étain, argent, zinc) et les hydrocarbures. Le pays détient la seconde réserve de gaz d´Amérique du sud et souhaite devenir un exportateur de lithium. Les réserves du pays en devises internationales sont très importantes. Le taux de chômage est un des plus bas de la région.

En 2012 le président Morales a lancé un plan de lutte contre l’économie informelle (50% du PIB, 80% des emplois). En 2013, le FMI et la Banque interaméricaine de développement ont salué la gestion économique du pays, dont le PIB a triplé en 8 ans. Les fortes subventions publiques sur les prix du carburant coûtent très cher. En 2005, le gouvernement a mis en place un cadre contraignant pour l’exploitation d’hydrocarbures par les compagnies étrangères.

Commerce extérieur

Les échanges de la Bolivie avec les pays voisins sont croissants, en partie à cause des nombreux accords commerciaux préférentiels. La Bolivie est membre de la Communauté Andine (Pérou, Équateur et Colombie) et membre à par entière du Mercosur (Marché Commun de l’Amérique du Sud). La Bolivie est également membre de l’Association Latino-Américaine d’Intégration (ALADI).

Le volume des exportations a augmenté en 2013 et la balance commerciale a été positive. Les besoins structurels en gaz du Brésil et de l’Argentine garantissent des débouchés à la Bolivie au-delà des fluctuations du marché mondial. La Bolivie exporte essentiellement du gaz naturel, du soja, du pétrole brut, des produits miniers, vers la Chine, le Venezuela, le Brésil, les États-Unis et le Japon.

Les principaux produits importés sont les produits pétroliers, le plastique, le papier, des aliments cuisinés, des automobiles et des insecticides en provenance du Brésil, de l’Argentine, des États-Unis, du Chili, du Pérou et de la Chine.

Les chiffres du commerce international

Principales Compagnies Etrangères présentes en Bolivie

Construction : Ferrovial Grupo (Espagne); Energie et eau : AES (Allied Energy Systems) Corp., BG (British Gas) plc., Petrobras (Bésile), Pluspetrol (Argentine), Repsol YPF (Espagne), Total SA (France); Agriculture : ADM, Archer Daniels Midland Co. (Etas Unis).

Echanges commerciaux entre le Maroc et la Bolivie

Le partenariat économique et commercial demeure très faible (volume globale des échanges commerciaux entre le Maroc et la Bolivie, au titre de la période janvier/décembre 2013 : 4229 milliers de Dhs). Les exportations ne dépassent pas le montant de 1492 milliers de Dhs et les importations 2737 milliers de Dhs, la balance commerciale restant déficitaire au détriment du Maroc (Source : Ministère du Commerce Extérieur).

Cadre Juridique

– Accord de Coopération Economique, Scientifique et Technique, signé à La Paz, le 22 août 2000.

Tags : Maroc, Chili, diplomatie économique, profil économique, Amérique Latine,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :