Profil économique de la Colombie

Profil économique de la Colombie

Données Démographiques:

Population (est. 2014) : 48,9 millions hab.

Taux de Pauvreté (2012) : 32,7%

Indice de développement humain (2013) : 91ème /187 pays

Indicateurs Economiques:

Monnaie: Peso colombien (100 pesos = 0,53 $)

PIB (2013) : 364 milliards $

PIB par habitant (2013): 10880 $

Taux de croissance (2006-2013): 4,5 %

Taux de chômage (2013): 9,6 %

Taux d’inflation (2013): 1,94 %

Balance commerciale (2013): 58,8 Milliards US$

Dette publique (2012): 122 Mds US$, soit 32,3% du PIB

Doing Business (2013): 45éme /185

Produits exportés par la Colombie : Pétrole, Charbon, produits chimiques, café et Or.

Produits importés : Produits chimiques et médicaments, Véhicules, Machines et Equipements, Aliments et produits agricoles.

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB : Finances (19,9 %), Services (15,1 %), Commerce (12 %), Industries manufacturières (11,4 %), Mines et Pétrole (7,7 %), Construction (6,6 %), Agriculture (6,2%).

Principaux clients: Etats Unis (36,5%), Chine (5,5%), Union Européenne (15%), Venezuela (4,2%).

Principaux fournisseurs: Etats Unis (34,7%), Chine (23,6%), Mexique (15,7%), Union Européenne (12,5%), Brésil (6,9%).

Quelques grands groupes étrangers présents en Colombie:

Textil : Falabella et Ripley (Chili) ; Ascenseurs OTIS (Etas Unis) ; Télécommunications : Exxon Mobil (Etas Unis), Telefonica (Espagne) et Telmex (Mexique) ; Pétrole : Chevron Petrolium (Etas Unis) et Pterobras (Brésil) ; Finances : Banco Santander (Espagne).

L’économie Colombienne:

Grâce à sa forte croissance enregistrée durant la dernière décennie et sa grande attractivité pour les investissements étrangers, la Colombie est l’une des économies les plus dynamiques de la région, derrière le Brésil et le Mexique, avec un PIB de 364 Mds USD fin 2013. Après un relatif ralentissement de sa croissance économique en 2012 (4% contre 4,5% sur la période 2003-2011 ayant atteint 6,6% en 2011) sous l’effet de l’atonie de la demande mondiale, la Colombie a retrouvé son dynamisme à partir du deuxième semestre 2013 (4,3% sur l’ensemble de l’année).

L’économie colombienne est basée principalement sur la production de biens primaires pour l’exportation (14,9%), et la production de biens de consommation pour le marché intérieur (8,4%). L’une des activités économiques traditionnelles, la culture du café, étant l’un des plus grands exportateurs mondiaux de ce produit. La production du pétrole est l’une des plus grandes du continent avec plus d’un million de barils par jours en 2012, faisant de la Colombie le quatrième producteur en Amérique latine et le sixième de l’ensemble du continent. S’agissant du secteur minier, l’exploitation du charbon, a atteint 85 millions de tonnes en 2011. La Colombie produit également de l’or, des émeraudes, des saphirs et des diamants, en plus du gaz naturel. Dans le secteur agriculture, la floriculture et la banane, ont une place importante, alors que les principaux secteurs industriels sont les textiles, l’automobile, les produits chimiques et pétrochimiques.

Politique économique:

Le pays a initié ces dernières années, une grande politique d’ouverture commerciale tous azimuts, tant vers les pays américains (Canada, Etats-Unis), européens (Suisse, UE) que plus récemment vers l’Asie (accord de libre-échange avec la Corée en cours de ratification, négociation en cours avec le Japon). La Colombie est également membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), de la Banque interaméricaine de développement (BID), de la Communauté andine des nations (CAN), de l’Union des nations sud-américaines (UNASUR) et de l’Alliance du Pacifique.
Le contexte économique de la Colombie et l’existence d’un cadre juridique attractif ont permis aux investissements directs étrangers de passer de 2 Mds USD en 2002 à 16,8 Mds USD en 2013. Ces derniers sont concentrés à plus de 50% dans les secteurs minier et pétrolier.

COMMERCE BILATERAL

Le niveau des échanges commerciaux entre le Maroc et la Colombie est en deçà des potentialités réelles existantes entre les deux pays. Notre pays exporte vers la Colombie, essentiellement les phosphates, l’acide phosphorique et autres dérivés, le ciment, et le textile, alors qu’il importe le café, le chewing-gum, l’oxyde de fer, entre autres.

La tenue de la Commission Mixte permettra de renforcer le cadre juridique des relations bilatérales entre nos deux pays et de concevoir de nouveaux instruments à même de promouvoir et diversifier les échanges commerciaux entre les deux parties, sachant que la coopération économique et le commerce entre le Maroc et la Colombie, sont régis par l’accord commercial signé en 1995.

De même, l’ouverture d’une représentation commerciale de l’Alliance du Pacifique, contribuera a la consolidation des échanges commerciaux et renforcer le partenariat économique avec la Colombie.

Importations marocaines (milliers de Dirhams) : 48599 (janvier- décembre 2013) ;

Exportations vers la Colombie (milliers de Dirhams) : 232860 (janvier- décembre 2013), contre 120339 (milliers de dirhams) en 2012, soit une augmentation de 93,5% (Source : Ministère du Commerce Extérieur).

Tags : Maroc, Colombie, profil économique, lobbying, diplomatie économique, Amérique Latine,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :