Profil économique de la Guinée

I. Introduction :

L’économie guinéenne repose essentiellement sur le secteur agricole, qui fait vivre la moitié de la population, et sur le secteur minier qui génère 70% des revenus du pays. La Guinée détient près de la moitié des réserves mondiales de bauxite.

La croissance économique a connu une baisse, enregistrant un taux de 2,9% en 2013, en raison de la baisse de la production du secteur minier, la mise en retard du programme de réformes structurelles du Gouvernement et du fait de la situation sociopolitique difficile. Selon le FMI, un taux de croissance de près de 5,2% est prévu en 2014.

La priorité du gouvernement en 2014 vise à augmenter les investissements publics, poursuivre le programme de réformes structurelles pour supporter une croissance diversifiée et inclusive et préparer l’économie à un possible essor minier, améliorer le climat des affaires en clarifiant le cadre institutionnel des agences et ministères en charge de la promotion des investissements, réduire l’incertitude sur l’environnement légal, promouvoir de nouveaux investissements et la mise en œuvre d’un code des marchés publics.

Le pays affiche une situation sanitaire et sociale inquiétante. Le chômage est un problème préoccupant qui touche particulièrement les jeunes. Plus de 55% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

II. Principaux indicateurs économiques de la Guinée:

2010
2011
2012
2013
2014(e)
PIB (MM USD)
4,93
5,12
5,63
6,54
7,09
PIB (croissance annuelle en %, prix constant)
1,9
3,9
3,9
2,9
5,2
PIB par habitant (USD)
477
484
519
588
622
Endettement de l’Etat (en % du PIB)
99,6
77,8
35,4
36,9
36,8
Taux d’inflation (%)
15,5
21,4
15,2
12,7
8,6
Source : FMI

a. Principaux secteurs d’activité :

• Le secteur primaire représente 20,5% du PIB. Les principales cultures du pays sont le maïs, les arachides, le manioc, le riz et le fonio, le cola, les agrumes, les fruits tropicaux et le café. La pêche et l’élevage restent des domaines importants.

• Le secteur secondaire représente 44,8% du PIB. Il est constitué essentiellement de l’industrie agro-alimentaire et l’industrie de la transformation des métaux.

• Le secteur tertiaire représente près de 33,1% du PIB.

Agriculture
Industrie
Services
Valeur ajoutée (en % du PIB)
20,1
44,8
33,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %)
4,7
4,5
3,1
Source : Banque Mondiale.

b. Commerce extérieur de la Guinée:
MM USD

2009
2010
2011
2012
2013
Importations de biens

1,06
1,41
2,11
2,25
2,15
Exportations de biens

1,05
1,47
1,43
1,30
1,30
Importations de services

0,29
0,38
0,53
0,90

Exportations de services

0,07
0,06
0,07
0,16

Balance commerciale

-0,005
0,07
-0,67
-0,32
-1,72
Commerce extérieur (en % du PIB)
57
65
78
92
82
Source : OMC

• En 2013, la part du commerce extérieur dans le PIB du pays est de l’ordre de 82%.
• Les échanges commerciaux de la Guinée sont caractérisés par un déficit de la balance commerciale.
• Les importations de biens ont connu une évolution annuelle moyenne de 21,22% entre 2009et 2013.
• Quant aux exportations de biens, elles ont enregistré une évolution annuelle moyenne de 6,57% entre 2009 et 2013.

Principaux clients 2013 :

Inde (31,72%), Corée du Sud (9,68%), Espagne (9,14%), Etats-Unis (7,53%), et Ukraine (6,98%).

Principaux fournisseurs 2013 :

Chine (25,42%), Pays-Bas (21,5%), Royaume-Uni (6,98%), Inde (6,15%) et France (4,75%).

Principaux produits exportés 2013 :

Minerais, scories et cendres (46,24%), combustibles minéraux et huiles minérales (39,25%), perles fines ou de culture, pierres gemmes ou similaires (5,38%), caoutchouc et ouvrages en caoutchouc (1,61%) et poissons et crustacés, mollusques  (1,60%).

Principaux produits importés 2013:

Huiles de pétrole/de minéraux bitumineux (25,98%), riz (3,63%), motocycles (3,35%), chaussures à semelle (3,07%), médicaments (2,97%) et voiture de tourisme (1,95%).

c. Investissements directs étrangers en Guinée :
M USD

2010
2011
2012
Flux d’IDE

101
956
744
Stocks d’IDE

1.715,7
2.671,8
3.415,6
Stock d’IDE (en % du PIB)
32,8
48,1
55,8
Source : CNUCED

• Le flux des IDE en Guinée a enregistré une évolution annuelle moyenne de 411% entre 2010 et 2012;

• Quant aux stocks des IDE, ils ont connu une évolution annuelle moyenne de 41,78% ;

• Ces IDE sont destinés principalement au secteur minier ;

•  Les principaux pays investisseurs sont la Chine, la France et la Russie. 

Principaux atouts de l’économie guinéenne :

• Position géographique stratégique;
• Potentiel en ressources hydrauliques et agricoles;
• Economie saine et compétitive;
• Dotation de ressources minières;

Principales faiblesses de l’économie guinéenne :

• Pauvreté et mauvais état des infrastructures;
• Administration lente et corrompue;
• Faible niveau de gouvernance économique et financière;
• Faible productivité des entreprises ;
• Chômage élevé ;
• Taux d’endettement de l’Etat élevé.

III. Coopération économique entre le Maroc et la Guinée :

1. Echanges commerciaux :

i. Echanges commerciaux en 2013:

En 2013, les échanges commerciaux entre le Maroc et la Guinée ont enregistré une valeur de 1,05 MM DH, soit une hausse de 8,84% par rapport à 2012 ;

• Les importations ont atteint 123,38 M DH, soit une part de 0,03% du total des importations marocaines;

• Les exportations ont enregistré 930,96 M DH, soit 0,5% du total des exportations marocaines;

• L’excédent de la balance commerciale a atteint une valeur près de 807 M DH, avec un taux de couverture de près de 755% ;

• La Guinée a occupé le 28ème rang en tant client et 74éme en tant que fournisseur du Maroc.

ii. Echanges commerciaux de 2009 à 2013:

Les échanges commerciaux sont passés de 375,61 M DH en 2009 à 1,05 MM DH en 2013, soit une évolution annuelle moyenne de près de 33,07% entre 2009 et 2013 ;

• Les importations ont connu une évolution annuelle moyenne de 12,58% entre 2009 et 2013 ;

• Quant aux exportations, elles ont enregistré une tendance haussière, avec une évolution annuelle moyenne de 41,98%, entre 2009 et 2013 ;

• L’excédent de la balance commerciale est passé de 103,27 M DH en 2009 à prés de 807M DH en 2013 ;

• Le taux de couverture est passé de 176% en 2009 à 755% en 2013.

M dh
2009
2010
2011
2012
2013
Importations
136,17
77,81
117,21
217,94
123,38
Exportations
239,44
294,05
425,79
750,83
930,96
Solde commercial
103,27
216,24
308,58
532,89
807,57
Taux de couverture (%)
176
378
363
345
755
Source : Office des changes

Principaux produits exportés 2013 :
Produits de la minoterie, malt et amidons (54,82%), sel; soufre; terres et pierres; plâtres, chaux et ciments (9,7%), préparations de viandes, de poissons, crustacés, mollusques (5,4%) machines, appareils et matériels électriques (4,7%), et aluminium et ouvrages en aluminium (4,30%).

Principaux produits importés 2013 :
Café, thé, mate et épices (80,45%), poissons et crustacés, mollusques et autres invertébrés aquatiques (18,45%), bois et charbon de bois (1%) et gommes, résines et autres sucs et extraits végétaux (0,1%).

2. Les investissements directs étrangers:

i. Les IDE  du Maroc en Guinée :

Les IDE marocains en Guinée ont enregistré une hausse, passant de 5,9 M DH en 2011 à 90,1 M DH en 2013, soit une évolution annuelle moyenne de 590% entre 2011 et 2013.

La Guinée a occupé la 9ème place comme récipiendaire des investissements marocains à l’étranger.
M DH

2010
2011
2012
2013
Flux d’IDE

5,9
75,2
90,1
Source : office des changes.

ii. Les IDE de la Guinée au Maroc:

Les IDE guinéens au Maroc ont enregistré 19,7 M DH en 2013, soit 0,05% du total des IDE au Maroc En 2013, la Guinée a été classée au 38eme rang en tant qu’investisseur étranger au Maroc.

M DH
2010
2011
2012
2013
Flux d’IDE
3,9
15,4

19,7
Source : office des changes.

3. Recettes des MRE

Les recettes des MRE ont atteint une valeur d’environ 81,5 M DH en 2013, soit une part de 0,1% du total des recettes MRE.

4. Présence d’entreprises marocaines en Guinée

• Groupe Attijariwafa bank est présent dans le domaine bancaire;
• Groupe Banque Populaire est présente en Guinée grâce à sa filiale Banque Populaire Marocco-Guinéenne.
• Groupe CCGT (Consortium pour les canalisations, les granulats et les travaux de BTP) a conduit en Guinée un projet d’hydraulique portant sur la réalisation de 700 forages pour l’alimentation en eau potable d’un tiers de la population guinéenne ;
• Groupe Addoha est présent dans le cadre de construction de logements ;
• CIMAF a lancé en 2012 des travaux pour la construction d’une unité de production de ciment,dans la zone industrielle de Kagbélen, Dubréka avec un coût d’investissement de 30 M d’euros ;
• RAM  a crée une agence à Conakry et assure des vols directs entre Casablanca et Conakry.
• Groupe SAHAM  est présent dans le domaine des assurances ;
• Société M2M fournit des services liés aux solutions informatiques ;
• La société « Conseil, Ingénierie et Développement », spécialisée dans les domaines des routes, des barrages, de l’eau potable, de l’assainissement, de l’environnement et des ports, offre également ses services en Guinée.
• Moulins Lahlal : le Groupe marocain et son partenaire guinéen Sonoco ont inauguré, en mars 2014, une minoterie à Conakry, avec un investissement de 30 M d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *