Profil économique du Paraguay

Profil économique du Paraguay

Le Paraguay fait partie des pays qui ont suspendu leur relations avec la République Arabe Sahraouie Démocratique, l’ennemi juré du Maroc.

En vue de faire basculer la position de ce pays sur la question du Sahara Occidental, le Maroc a mis en action la diplomatie économique en se basant sur la réalité économique du Paraguay dont voici les grandes lignes :

Indicateurs économiques :

PIB (2013) : 29,43 Mds USD

PIB par habitant (2013) : 4338 Mds USD

Taux de croissance (2013) : 13,6% dont 7,3 points liés à la croissance agricole.

Taux de croissance envisagé pour 2014 : entre 4 et 5 %

Taux de chômage (2013) : 8,2%

Taux d’inflation (2013) : 3,7%

Déficit budgétaire (2013) : 1,6% du PIB

Dette publique externe (2012) : 2,5 Mds USD soit 12% du PIB

Balance commerciale (octobre 2013) : 1,2 Mds USD

Flux d’IDE (2012) : 518 M USD.

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2012) :

* Agriculture : 18%

*Industrie : 28%

*Services : 54%

*Administrations publiques : 10%

Quelques multinationales présentes au Paraguay :

Kimberly-Clark, Microsoft, PepsiCo, Accor, McDonald’s, SC Johnsons, Google, FedEx Express, W.L Gore & Associates.

Produits exportés: soja, aliments, coton, viandes, huiles comestibles, bois, et cuir.

Principaux clients: l’Uruguay (17,7%), le Brésil (16,4%), l’Argentine (15,6%), et la Russie (12%).

Produits importés: véhicules, biens de consommation, tabac, produits pétroliers, machines électriques, tracteurs, produits chimiques, pièces de véhicules…

Principaux fournisseurs : le Brésil (24,2%), la Chine (19,5%), l’Argentine de (18,3%), et les États-Unis (11,5%).

L’économie du Paraguay :

Le Paraguay est l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud: la pauvreté touche une personne sur trois, tandis que l’extrême pauvreté, un sur cinq. L’activité économique du pays repose principalement sur l’agriculture (4ème exportateur mondial de soja ; oléagineux) et l’élevage, dont les produits représentent la quasi-totalité des exportations. Les viandes bovines représentent près de 50% des exportations. Etant l’un des plus grandes réserves d’eau douce de la planète, la production d’électricité hydraulique des barrages, notamment binationaux d’Itaipú (Brésil) et Yacyreta (Argentine), représente un atout considérable pour l’économie paraguayenne. Par ailleurs, le secteur informel représente une part importante de l’économie interne. L’incertitude politique, la corruption, les insuffisantes réformes structurelles, et une infrastructure déficiente sont les principaux obstacles à la croissance à long terme. Les niveaux élevés de la pauvreté et les inégalités demeurent les principaux défis du développement au Paraguay.

Le commerce extérieur :

L’économie paraguayenne, très dépendante du commerce extérieur, a pris un nouveau bond en 2013, principalement en raison de la forte croissance des exportations. Les statistiques officielles de la Banque Centrale du Paraguay laissent apparaître un solde commercial excédentaire équivalant à 5,6% du PIB en 2013 (1,6 Md USD). Les exportations du pays sont essentiellement composées de produits d’origine agricole (63% du total) tels que le soja ( 27%), suivi par la viande bovine (11%), les farines (11%) et les céréales (8%). Les importations de machines, appareils et moteurs (26%) ainsi que les combustibles et lubrifiants (14%) représentent près de 40% des produits importés. Le Mercosur est le principal groupement partenaire du pays (41% du commerce paraguayen) devant l’Union Européenne (11%).

Les investissements directs étrangers au Paraguay :

En 2013, le stock d’IDE au Paraguay représente 4,8 Mds USD, en hausse de 24%. Entre 2003 et 2012, le stock a connu une croissance annuelle moyenne de 20%, passant de 964 M USD à 4,8 Mds USD. Le Mercosur est le premier bloc régional en termes de stocks d’IDE, avec 26% du total (1,2 Md USD), au sein duquel le Brésil et l’Argentine représentent 98% des détenteurs de stock. Il est suivi par l’Union Européenne, qui représente 19% du total (900 M USD). Seuls 9 pays de l’Union disposent d’un stock d’IDE, au premier rang desquels se trouvent l’Espagne (29% du stock de l’UE ; 5% du stock total), le Luxembourg (23 % du stock de l’UE ; 4% du stock total) et la Hollande (14% du stock de l’UE ; 3% du stock total).

Commerce bilatéral :

Les chiffres relatifs aux échanges commerciaux entre le Maroc et le Paraguay, ne sont pas disponibles actuellement.

Cadre juridique : l’Accord Commercial, l’Accord de coopération dans le domaine du tourisme, et l’Accord de coopération entre le CMPE et PROPARAGUAY, signés à Rabat, le 24/07/2000.

Tags : Maroc, Paraguay, lobbying, Amérique Latine, Sahara Occidental,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :