Quand le Maroc était accusé d’être derrière la tentative d’assassinat du président mauritanien

Quand le Maroc était accusé d’être derrière la tentative d’assassinat du président mauritanien

Rabat serait-il derrière la tentative d’assassinat du président mauritanien ?

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz aurait été victime d’un acte terroriste mené par un ou des pays amis. C’est ce que révèle en substance le site d’information mauritanien Al Akhbar dont la source n’a pas été identifiée.

Ce site d’information, par ailleurs généralement bien informé, précise que la Mauritanie a fait savoir à un pays ami qu’elle accuse le Maroc d’implication dans une « tentative d’assassinat », le 13 octobre 2012, de son président Mohamed Ould Abdelaziz, admis depuis lors en France pour des soins.

Selon la même source, la Mauritanie a officiellement communiqué à ce pays que l’incident du 13 octobre, que la version officielle a qualifié de « tirs par erreur », est une « tentative d’assassinat » qui visait le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz et que le Maroc « est indexé » dans l’incident.

Le porte-parole du ministère mauritanien des affaires étrangère, Mohamed Lemine Ould Allall, interrogé par Alakhbar, a affirmé « n’avoir aucune information à ce propos » affirmant toutefois que son département « n’a envoyé aucune lettre officielle relative à ce sujet ».

Il faut préciser que les relations entre le Maroc et la Mauritanie ne sont plus au beau fixe ces dernières années. Elles se sont particulièrement refroides depuis le renversement du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Mohamed Ould Abdelaziz a revu les relations mauritano-marocaines. Même si le roi Mohammed VI n’a pas envoyé de voeux de rétablissement au président mauritanien, rien ne permet d’avancer avec certitude que le royaume marocain était derrière cette tentative d’assassinat.

Le 13 octobre dernier à Tweila (une modeste localité située à 40 km de Nouakchott) Mohamed Ould Abdelaziz a « essuyé un tir accidentel d’un élément d’une unité de l’armée mauritanienne », selon la version officielle. Depuis le président, malgré les assurances du gouvernement sur son état de santé, il est hospitalisé en France.

En vrai, la rue mauritanienne, pas plus la classe politique mauritanienne, ne croit pas à cette version troussée par les autorités mauritaniennes quelques heures seulement après l’attentat. Les supputations vont bon train à Nouakchott. Certaines voix évoquent effectivement le royaume marocain, d’autres en revanche penchent sur un probable règlement de comptes dans l’état-major de l’armée.

Yacine K./alakhbar

Le Matin d’Algérie, 18 nov 2012

Tags : Maroc, Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz, tentative d’assassinat,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :