Rachida Datti : Il n’y aura pas de guerre entre l’Algérie et le Maroc

Rachida Datti : Il n’y aura pas de guerre entre l’Algérie et le Maroc

Les déclarations faites aujourd’hui, dimanche, par l’ex ministre française de la justice et garde des sceaux, Rachida Datti, à l’école supérieure du journalisme et de sciences politiques, étaient porteuses d’un langage d’apaisement pour l’Algérie, juste après les évènements dangereux qui ont eu lieu à El Ayoun. Rachida Datti a indiqué qu’elle est contre la résolution du Parlement Européen, qui a condamné le Maroc suite à son implication dans le carnage perpétré contre les Sahraouis d’El Ayoun.

Le ministre a ainsi joint sa voix à celle du système Marocain, qui a émis des doutes quant à la véracité des images d’oppression et des crimes concernant les événements tragiques d’El Ayoun, et qui ont été diffusés par la télévision. Rachida Datti a essayé de cacher les vérités condamnées par le Parlement Européen et l’Espagne ainsi que l’organisation « Human Rights Watch. » Le plus surprenant dans les déclarations de Datti, c’est qu’elle a indiqué qu’elle a indiqué que les images diffusées n’étaient pas celles du carnage d’El Ayoun, mais bien des images prises du combat entre la Palestine et l’Israël. Cela est un incroyable pour toute personne logique et sensée, mais prouve par contre que Rachida Datti tend vers la partie Marocaine.

A une question posée par « Echorouk » sur l’éventualité d’une guerre dans la région entre l’Algérie et le Maroc, Rachida Datti, Marocaine de père et algérienne de mère : « Il n’y aura pas de guerre entre l’Algérie et le Maroc, ni aujourd’hui ni demain parce que les chefs des deux pays sont responsables. »

La visite de Rachida Datti en Algérie semblait plus comme une mission de médiation entre l’Algérie et Rabat, juste après que le Maroc la condamnation du Maroc pour ses dépassements contre le peuple sahraoui, et son écartement des rencontres internationales, cela n’a pas été du gout du système d’El Makhzen, et elle dit : « Les autorités Marocaines vouent tous les respects aux algériens », mais elle a oublié l’attaque menée par le roi marocain et les campagnes médiatiques marocaines acharnées contre l’Algérie.

Rachida Datti a jouté : « Le ministre marocain des affaires étrangères était venu le mercredi dernier, a été auditionné par le Parlement Européen et a encensé l’Algérie et les algériens. », avant de poursuivre « Moi aussi j’ai fait l’objet de critiques. Je vais vous dire une chose, je n’ai pas entendu le moindre mot manquant de respect à l’Algérie. »

Source: Echouroukonline, 5 déc 2010

Tags : Maroc, Algérie, guerre, conflit, affrontement, course à l’armement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :