Représentant sahraoui à Copenhague reçu par Mme Elin Wrzoncki

Le représentant du Front Polisario au Danemark, Abba Malainin, a été reçu par Mme Elin Wrzoncki, conseillère principale des droits de l’homme et des affaires à l’Institut danois des droits de l’homme. La réunion a abordé la situation critique des droits de l’homme au Sahara occidental occupé, les violations systématiques commises par le gouvernement marocain contre les Sahraouis et la mort tragique du militant sahraoui des droits de l’homme et le prisonnier politique, Hasena Elwali Aleya, à cause de la négligence médicale. Le diplomate sahraoui a rappelé la nécessité urgente d’élargir les prérogatives de la Minurso pour surveiller et faire rapport sur les violations incessantes des droits de l’homme au Sahara occidental. 
Les discussions ont également évoqué les exploitations illégales des ressources naturelles du Sahara occidental par le Maroc qui compromettent le processus de paix de l’ONU, prolonger le conflit et financer l’occupation marocaine. Il est à rappeler que quatre municipalités danoises ont récemment cessé d’acheter le sel en provenance des territoires occupés du Sahara occidental. L’Institut danois des droits de l’homme est une ins- titution indépendante financée par l’État. Son mandat est de promouvoir et proté- ger les droits l’homme et l’égalité de trai- tement au Danemark et à l’étranger. 
Par ailleurs, le secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs portugais – Intersyndicale nationale (CGTP-IN) – Armenio Carlosa, exprimé son soutien et sa solidarité avec la lutte du peuple sahraoui, lors de la réception vendredi du représentant du Front Polisario à Lisbonne, Ahmed Fal Emhamed. La réunion a abordé les lignes d’action communes pour la coordination du travail syndical entre les deux parties – sah- raouie et portugaise – dans les prochains événements. Elle a été assistée par Ana Pires, membre du Conseil national de la CGTP-Intersyndicale, Augusto Paraz, membre de la commission exécutive, et Fernando Mauricio du Département international. 
Durant la rencontre, M. Carlos a affirmé la volonté de son organisation d’œuvrer au niveau national et international pour garantir le respect du droit à autodétermination du peuple sahraoui, conformément aux résolutions de l’ONU. Pour sa part, le représentant du Front Polisario a remercié la CGTP-IN pour sa solidarité depuis de nombreuses années avec le peuple sahraoui dans sa juste cause. Le gouvernement sahraoui satisfait de la décision de la CJUE Le coordonnateur sahraoui avec la Minurso, Mhamed Khaddad, a exprimé la satisfaction du Front Polisario et du gou- vernement sahraoui de la décision prise par la Cour de justice de l’Union euro- péenne (CJUE) à Strasbourg concernant l’illégalité de l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental. 
 Dans une déclaration à la presse nationale, M. Khaddad a décrit la décision de la CJUE comme une «étape importante» pour imposer le respect de la souveraineté du peuple sahraoui sur ses ressources natu- relles. Rappelant que l’Union européenne a réaffirmé que le Sahara occidental demeure un territoire non autonome, le responsable sahraoui a appelé à plus de travail pour le strict respect de la légalité internationale et l’arrêt de promouvoir ce qu’on appelle l’administration de facto qui n’a aucun fondement juridique. Il a ajouté, dans le même sens, que la présence marocaine au Sahara occidental est tou- jours considérée par le droit international comme une occupation illégale. 
La Cour de justice de l’UE a clairement déclaré, dans une décision rendue publique le 13 octobre 2014, que le Maroc n’a aucun droit ni aucune autorité pour délivrer des licences aux bateaux européens, en marge de l’accord de pêche avec l’UE, s’il n’y a pas une autorisation du Comité européen de la pêche. La décision a également souligné que cet accord doit se limiter aux eaux territo- riales internationalement reconnues du Maroc et ne doit pas inclure les eaux terri- toriales du Sahara occidental parce qu’il constitue une violation du droit internatio- nal. Souad L./SPS
Le jour d’Algérie, 19 oct 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *