Sahara Occidental : La famille du défunt Hassanna Louali exige une autopsie du corps

Le défunt Hassanna Louali dans sa cellule de prison
La famille du défunt Hassanna Louali refuse d’accueillir le cadavre de son fils avant qu’une enquête indépendante soit réalisée pour mettre la lumière sur les raisons de sa mort, a informé, aujourd’hui, l’agence espagnols EFE se basant sur des sources de l’Organisation Sahraouie contre la Torture, dont la victime était membre actif.
La ville de Dakhla, au sud du Sahara Occidental, a connu hier soir plusieurs manifestations pour protester contre les circonstances qui ont causé la mort de Hassanna Louali.
Pour rappel, Louali est décédé suite aux négligences médicales dont il a été victime. Les autorités pénitentiaires ont refusé son hospitalisation avant de tomber dans un état comateux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *