Sahara-Occidental : La légitimité du combat des Sahraouis « réaffirmée » à Alger (Déclaration finale)

Les participants à la 5è Conférence d’Alger sur « le droit des peuples à la résistance : le cas du peuple sahraoui », ont réaffirmé dimanche à Alger la « légitimité » du combat du peuple sahraoui contre l’occupant marocain.
Dans une Déclaration finale sanctionnant les travaux de cette rencontre, les participants ont encouragé les Sahraouis à poursuivre leur lutte pour la liberté et la dignité et exigé la libération « immédiate » de tous les prisonniers politiques sahraouis, appelant également à une « enquête impartiale » sur les cas des disparus sahraouis.
Par ailleurs, Ils ont appelé les Nations unies d’honorer sa doctrine en matière de décolonisation par l’application « immédiate » de ses propres résolutions sur le Sahara occidental, à travers l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
Les participants à la 5è conférence d’Alger ont, en outre, dénoncé les violations des droits de l’homme commises par le Maroc dans les territoires occupés du Sahara occidental, ainsi que le « pillage systématique » par le Maroc des ressources naturelles du Sahara occidental.
Un appel a été également lancé à l’adresse de l’ONU et des différentes agences spécialisées afin d’apporter une aide humanitaire « suffisante » et « multiforme » aux réfugiés sahraouis. Les participants à cette rencontre ont, par ailleurs, vivement encouragé l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, à « poursuivre sa médiation » entre les deux parties en conflit (Maroc et Front Polisario) et à « faire engager des conversations sérieuses entre elles ».
Tout en appelant à « renforcer » la solidarité internationale à l’égard de la question sahraouie, les participants ont condamné la position « partiale » de la France « qui constitue un blocage à la résolution de ce conflit ». Ils ont également dénoncé la position du gouvernement espagnol duquel ils ont exigé « plus de clarté » en faveur du droit à l’autodétermination des Sahraouis.
Les participants ont également demandé à l’Union européenne de revoir ses contrats commerciaux avec le Maroc alors que les médias de par le monde sont sollicités pour « relayer » le message du peuple sahraoui. Enfin, ils ont tenu à rendre un hommage appuyé à l’Algérie et à son Président pour la constance dans sa position à l’égard de la cause sahraouie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *