Sahara occidental : Le HCDH réagit enfin après le scandale Kompass

Le prince jordanien a enfin daigné recevoir une délégation sahraouie après le scandale soulevé par le fonctionnaire suédois Anders Kompass, le chargé des opérations sur le terrain du HCDH.
Emhamed Khadad, le coordinateur sahraoui avec la MINURSO et Maima Mahmoud, représentante du Front Polisario en Suisse ont été reçus jeudi par le président du Haut Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU, Zeid ibn Raad.14 mois après les fracassantes révélations mises en ligne par le mystérieux hacker qui agissait sous le pseudonyme de Chris Coleman. Celui-ci avait dénoncé les complots d’Anders Kompass contre le peuple sahraoui pour empêcher le monitoring des droits de l’homme au Sahara Occidental par la MINURSO. Kompass filtrait à l’ambassadeur du Maroc en Suisse, Omar Hilale, des informations et des rapports confidentiels de l’ONU sur le Sahara Occidental.
Le diplomate marocain avait réussi aussi à recruter Athar Sultan Khan, le directeur du cabinet du Haut Commissaire des Nations Unies aux Réfugiés, Antonio Guterres. Immédiatement après les révélations faites sur son employé, Guterres a reçu Emhamed Khadad dans son bureau à Genève. Le Commissaire aux droits de l’homme vient de le faire avec un retard de14 mois. Mieux vaut tard que jamais, dit l’adage.
Il est à rappeler qu’Anders Kompass est impliqué aussi dans une histoire de filtration d’un document secret de l’ONU sur les casques bleus français opérant en République Centrafricaine. Ils sont accusés de crimes de viol contre des enfants mineurs en échange d’argent et de nourriture. Kompass a passé une copie du rapport aux autorités françaises.
L’ambassadeur marocain qui a réussi à noyauter les bureaux de l’ONU a été promu représentant du Maroc auprès des Nations Unies. Rabat souhaite qu’il réalise les mêmes exploits á New York.
Diaspora Saharaui, 9 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *