Sahara Occidental : Quand Ben Ali poignardait l’Algérie par le dos

Sahara Occidental : Quand Ben Ali poignardait l’Algérie par le dos

Wikileaks : Ben Ali accuse l’Algérie de bloquer le Maghreb !

Les confidences de Zine el-Abidine Ben Ali à David Welch, sous-secrétaire d’Etat américain chargé des affaires du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, sont troublantes. Selon un câble diplomatique américain classé secret, et qui date du 3 mars 2008, le président Tunisien accuse l’Algérie de bloquer tous les progrès dans la région du Maghreb à cause de sa position sur le conflit du Sahara Occidentale.

Pour Ben Ali, ce conflit délicat ne peut pas « être réglé par le Conseil de sécurité des Nations unies ». D’ailleurs, ce mémo nous fait savoir que « la Tunisie avait essayé de convoquer une réunion des Chefs d’Etats du Maghreb à ce sujet à Tunis ». Et « alors que le Maroc et la Libye avaient accepté de participer, l’Algérie a refusé prétextant qu’il n’y avait rien à discuter », confie Ben Ali à à David Welch lors d’une entrevue organisée le 28 février 2008 à Tunis.

Ben Ali s’est montré également très inquiet sur les évolutions politiques au Maghreb. En effet, selon ce télégramme obtenu par Wikileaks, le président Tunisien a confié aux américains ses angoisses sur la montée de l’islamisme en Egypte et au Maroc. « L’extrémisme est un problème réel et croissant. Et le Maroc est au début de ce problème » confie-t-il. Concernant l’Egypte, Ben Ali croit savoir que les « frères musulmans » prendront tôt ou tard le pouvoir au Caire.

Quant à l’Algérie, le président tunisien a relevé que le pays se porte nettement « mieux » et l’islamisme radical ne représente pas un aussi grand danger comme par le passé.

El Watan

Tags : Wikileaks, Benali, Algérie, Sahara Occidental,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :