Tunisie : Le vote de confiance pour le Gouvernement Jemli reporté à vendredi 10 Janvier

Tunisie : Le vote de confiance pour le Gouvernement Jemli reporté à vendredi 10 Janvier

Le président du Parlement, Rached Ghannouchi, a déclaré que le report à vendredi intervient « pour donner aux blocs la possibilité de dialoguer et d’échanger » au sujet du gouvernement

Mourad Belhaj

AA / Tunisie / Yamna Salmi

Le Parlement tunisien a décidé, samedi, de tenir une session plénière vendredi prochain, pour voter la confiance à l’équipe gouvernementale proposée par Habib Jemli.

Le président du Parlement, Rached Ghannouchi, a déclaré dans un communiqué après la réunion du bureau du Parlement (la plus haute structurede l’assemblée), que «le bureau a abordé un certain nombre de questions, dont la première concernait la séance plénière pour voter la confiance au gouvernement. Plusieurs dates ont été proposées et la décision a été prise de convoquer la séance plénière le vendredi 10 janvier.

Ghannouchi a déclaré que la séance plénière a été reportée à vendredi prochain « afin de donner l’occasion aux blocs de débattre, de discuter et d’organiser davantage de consultations en vue du vote de confiance au gouvernement ».

Concernant la possibilité de modifier la composition du gouvernement, Ghannouchi a déclaré que « En principe aucune modification ne sera apportée à la liste du gouvernement, mais tant que cette liste n’a pas été soumise à la plénière, la question reste possible ».

Ghannouchi n’a pas exclu la possibilité de changer la composition du gouvernement.

Le gouvernement d’Habib Jemli a besoin d’une majorité absolue de 109 voix (sur un total de 217) pour obtenir la confiance du Parlement.

Les blocs qui composent le parlement tunisien sont le Mouvement Ennahdha (54 sièges), le bloc démocratique (41 sièges), Au Cœur de la Tunisie (38 sièges), la Coalition Al-Karama (21 sièges), le Parti Destourien libre (17 sièges), la réforme nationale (15 sièges), Tahya Tounes (14 sièges), l’avenir (9 sièges) et 29 députés n’appartenant à aucun bloc.

Le Premier ministre tunisien désigné, Habib Jemli, a annoncé, jeudi, la composition de son nouveau gouvernement, qui comprend, selon ses dires, des compétences indépendantes de tous les partis politiques, et compte 42 membres, dont 28 ministres et 14 secrétaires d’État. (Anadolou)

Tags : Tunisie, gouvernement, Habib Jemli, El Ghannouchi, Ennahdha,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :