Ils ont dit …

« Rien ne nous dit, en effet, que l’Algérie n’est pas victime d’un complot savamment ourdi par de puissants lobbies étrangers. Tout comme la naissance et la progression de l’EI prêtent à moult équivoques et doutes, il est à se demander si cet enlèvement n’a pas été commis dans le but d’entraîner l’Algérie dans une guerre qu’elle n’a jamais voulue. Il s’agit, bien sûr, d’intervenir militairement en Libye, et peut-être même en Tunisie. Un pareil scénario-catastrophe nous mettrait aux premières lignes des Etats vassaux des Occidentaux, presque au même niveau que le Maroc ou bien le Qatar et l’Arabie saoudite. L’Algérie ne serait pas non plus à l’abri d’un plan visant à la déstabiliser. Ses positions fermes, courageuses et justes concernant plusieurs questions de principe, comme la cause palestinienne, la décolonisation du Sahara Occidental ou bien le refus que des forces armées étrangères s’immiscent dans les affaires internes de pays souverains comme la Libye et le Mali, nous ont sans doute fait plus d’ennemis que d’amis. La phase actuelle, critique sans être désespérée, doit être gérée avec prudence et rigueur extrêmes. L’Algérie, qui a déjà vaincu le terrorisme quand celui-ci était aidé et financé en Occident et qui a passé sans encombres le cap tourmenté des  » printemps arabes  » dispose de pas mal d’atouts (mais pas tous, hélas !) pour s’en sortir cette fois-ci encore… » (Ali Oussi, La Tribune des Lecteurs, 25/09/2014)
A la mort du président américain Lincoln (la chronique d’alors laisse supposer qu’il a été assassiné par des magnats juifs), Bismark avait fait cette déclaration prémonitoire: » Je crains que les banquiers juifs, avec leurs artifices et leurs tours tortueux, domineront entièrement la richesse surabondante de l’Amérique et l’utiliseront systématiquement pour corrompre la civilisation moderne. Il n’hésiteront pas à précipiter toute la planète dans les guerres et le chaos pour que la terre devint leur héritage. »
Comme prédit, le monde est, aujourd’hui, totalement à leurs pieds. Et nous n’en voulons pour preuve que leur main-mise sur l’économie mondiale et sur la politique extérieure des Etats-Unis et de beaucoup de pays d’Europe, principalement, la France. (Amirouche Al Hadi, La Tribune des Lecteurs, 25/09/2014)
Hélas, en ces temps dangereux, où les superpuissances s’amusent à faire s’entretuer des populations en- tières, à pousser au démantèlement de pays aux civilisations si an- ciennes qu’elles ne peuvent qu’être le patrimoine de toute l’humanité, à ranger et à élargir la moindre brèche ethno-religieuse d’une com- munauté fragilisée, la mort est ba- nalisée par des médias aux gains monstrueux. Ce n’est pas par quelques chroniques écologiques humanistes ou sociales, orientées pour l’essentiel, qu’on se dédouane d’une complicité certaine avec les plus démentiels des criminels (Hocine Benmedakhene, Le Provincial, 25/09/2014)

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :