Inquiétudes concernant la santé d'Abdelkhalik Elmarkhi alors qu'il reprend sa grève de la faim

Le 8 février 2015, le défenseur des droits humains M. Abdelkhalik Elmarkhi a repris sa grève de la faim, qu’il avait suspendue le 28 janvier 2015 après qu’un membre du parquet a promis que sa demande serait examinée. Il est actuellement dans une unité médicalisée de la prison. Abdelkhalik Elmarkhi est membre du Comité sahraoui pour la défense des droits humains et membre de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Guelmim. 
Le Comité sahraoui pour la défense des droits humain documente les violations des droits humains au Sahara Occidental. L’AMDH promeut les droits humains, sensibilise le public à la question, et signale les violations des droits perpétrées contre les Sahraouis au Maroc. Abdelkhalik Elmarkhi avait entamé sa grève de la faim le 15 janvier 2015 pour réclamer un procès équitable et pour protester contre ses conditions de détention, notamment les mauvais traitements et les restrictions relatives à la communication avec sa famille. Il serait en très mauvaise santé et aurait perdu sept kilos lors de sa première grève de la faim. 
D’autres détenus ont informé sa famille que le défenseur a été transféré dans l’unité médicalisée de la prison. Le 27 novembre 2014, la chambre correctionnelle de la cour d’appel d’Agadir a condamné le défenseur des droits humains à quatre ans de prison , après plus de sept mois de détention provisoire. Le défenseur a été inculpé pour « blocage de la circulation », « incitation à la violence et à la désobéissance », « participation à un rassemblement armé la nuit » et « coups et blessures contre des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions ». 
La prochaine audience de l’appel est prévue le 16 février 2015. Abdelkhalik Elmarkhi est détenu depuis son arrestation le 29 avril 2014 dans le poste de police de Guelmim, dans le sud du Maroc, où il s’est rendu pour prendre des renseignements. Il a été arrêté sur la base d’un mandat émis contre lui le 1er octobre 2013. 
de son arrestation, Abdelkhalik Elmarkhi n’a pas été informé des raisons. Abdelkhalik Elmarkhi a participé à une manifestation en septembre 2013 condamnant le meurtre de Rachid Al Sheen, un jeune sahraoui tué à Assa pour avoir manifesté en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui. Front Line Defenders est inquiète pour la santé d’Abdelkhalik Elmarkhi et réitère son appel afin que sa peine soit annulée, car elle semble être uniquement liée à son travail en faveur des droits humains. 
– See more at: http://www.frontlinedefenders.org/fr/node/28101#sthash.jCFayD9l.dpuf

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :