Épisode 5, les Sahraouis, enfants des nuages 0

Les Sahraouis, enfants des nuages, avec Sophie Caratini, anthropologue, auteure de La République des sables : anthropologie d’une Révolution (L’Harmattan, 2003)
Combattants sahraouis du Front Polisario 
Jusqu’au départ des Espagnols du Sahara Occidental, les Sahraouis étaient nomades. Leurs migrations suivaient la pluie, d’où leur surnom d’« enfants des nuages ». Mais depuis la décolonisation en 1976, les territoires sahraouis sont occupés par l’armée et les colons marocains. Désormais, la population, sédentarisée, vit dans des camps de réfugiés, séparés de la Mauritanie par un « mur des sables », le plus long mur du monde, planté au milieu des dunes. C’est là que se construit aujourd’hui la nouvelle identité sahraouie, autour du rêve d’une nation enfin autonome.
TRANSITION: témoignage
Né au Sahara occidental à l’époque du protectorat espagnol, le sociologue Ali Omar Yaraa trouvé refuge en France, après 15 années passées au Maroc. L’éloignement de sa terre natale n’a fait que renforcer son engagement pour la cause sahraouie.
PARTIE 2 : Plateau d’experts
La politique de peuplement du sud marocain
La marche verte 
Alors que le Maroc s’apprête à célébrer les quarante ans de la Marche verte, faisons le point en deuxième heure sur la colonisation marocaine au Sahara occidental avec Ali Omar Yara, sociologue, Sébastien Boulay, anthropologue, maître de conférence à Paris Descartes, Marguerite Rollinde, politologue, chercheur à l’Institut Maghreb Europe à l’Université de Paris VIII Saint-Denis et la chanteuse Oum qui nous accompagnera aussi en musique.
CONCLUSION: témoignage
La chanteuse Oum est née à Casablanca en 1978. Son prénom complet « Oum el Ghaït » était donné aux petites filles nées dans le désert un jour de pluie. Alors, marocaine ou sahraouie ? Comment savoir ??? Oum est sahélienne: une femme-frontière, une enfant de la pluie. Elle nous offre ici sa vision personnelle du Sahara.
Oum sera en concert le 25 juillet dans le cadre du festival de Robion, dans le Vaucluse, et son nouvel album « Zarabi » sera dans les bacs le 22 septembre 2015.
Lectures :
– La chanteuse palestinienne Kamilya Jubran a mis sa sensibilité et sa générosité au service des sahraouis d’hier et d’aujourd’hui, en lisant une libre adaptation du roman de Sophie Caratini « La fille du chasseur » (éditions Thierry Marchaisse, 2011) et des poèmes extraits des recueils « L’an prochain à Smara » de Diego (2007) et « La plume prisonnière » de Na’ana Labbat El-Rachid (2008), tous deux édités par l’Harmattan.
– Le comédien Mahmoud Saïd a prêté sa voix à feu Hassan II
– Le sociologue Ali Omar Yara qui a lu pour nous un extrait du « Voyage » de Malainine Lakehal, une co-édition de L’Harmattan avec la République Arabe Sahraouie Démocratique.
Titres diffusés en fin de documentaire et en fin d’émission :
– « Hijo de las nubes » de la chanteuse sahraouie Aziza Brahim
– « Salam » de la chanteuse marocaine Oum
Remerciements:
– Annelise Signoret de la documentation de Radio France
– Raphaëlle Lombard et Marguerite Dornier du service de presse des éditions de L’Harmattan
– Simon Veyssière (Accent Presse)
Revues :
– Histoires d’exils : les jeunes Sahraouis. L’identité sahraouie en question de Annaïg Abjean et Zahra Julien (L’Ouest Saharien, Hors série n°3, 2004)
– La résistance sahraouie à Gdaïm Izig : le journal d’une migration et autres chroniques (L’Ouest Saharien n°8, 2012)
Albums :
– Mi canto (Reaktion, 2009), Mabruk (Reaktion, 2012) et Soutak (Glitterbeat, 2014) de Aziza Brahim
– Soul of Morocco de Oum (Music development Company, 2013)
http://www.franceculture.fr/emission-grande-traversee-les-hommes-aux-semelles-de-vent-itinerances-en-mediterranee-episode-5-les-

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :