Inédit : Un roi dans l'opposition à son propre gouvernement

Selon le journaliste marocain Ali Anouzla, de nouveau, le roi du Maroc Mohammed VI s’est taillé, jeudi le costume d’opposant et a critiqué son gouvernement dans un discours officiel dirigé au peuple à l’occasion du 16ème anniversaire de son intronisation.
“Ce n’est pas la première fois que le roi emprunte le discours de l’opposition non-officielle, puisque le seuil du discours royal dépasse largement celui de l’opposition intitutionnelle représentée au Parlement”, souligne le journaliste marocain dans un article paru dans le site Badil.
Le directeur de Lakome, un site d’information interdit par le gouvernement marocain, signale que Mohammed VI “a déjà à plusieurs reprises violemment critiqué son gouvernement dans des discours officiels lorsqu’il a posé la question “Où sont parties les richesses du Maroc? Et pourquoi les pauvres n’en profitent pas?” et il ajoute qu’il s’agit là d’une “question qui n’a pas encore trouvé de réponse” et le roi “revient aujourd’hui pour confirmer que rien n’a changé”.
Anouzla indique que “certains expliquent le recours du roi dans ses nouveaux discours aux langages protestataires de l’opposition de la rue et ses slogans qui parlent de “la dignité du citoyen”, une expression utilisée dans le dernier discours royal, par le fait qu’il s’agit d’une tentative de contenir les voix protestataires surtout compte tenu qu’il s’agit de voix non encadrées politiquement ou syndicalement”. 
“Le Maroc qui a connu une mouvance populaire qui a surpris le propre régime a poussé le roi à adopter une approche anticipative qui s’identifie avec les revendications populaires de la rue. Cette tactique a, jusqu’à présent, réussi à absorber la colère d’une partie de l’opinion publique et à rediriger les critiques et les reproches au gouvernement dont les acquis ne sont nullement cités dans le dicours du roi”, conclue-t-il.

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :