Ouverture d’une représentation diplomatique sahraouie à Nouakchott

Cet isolement du Makhzen marocain est sans précédent depuis le rapprochement opéré par la Mauritanie avec l’Algérie et le Front Polisario.
Et partant, un froid est en train de s’installer entre Rabat et Nouakchott, ce qui va accentuer la crise dans la région et ce, après l’annonce probable de l’ouverture d’une représentation diplomatique sahraouie à Nouakchott après la participation d’une délégation mauritanienne de haut rang au Congrès extraordinaire du Front Polisario à Dakhla près de Tindouf.
En effet, le congrès extraordinaire du Front Polisario, qui s’est déroulé les 8 et 9 juillet, a vu la présence d’une forte délégation mauritanienne conduite par l’ancien ministre de la Justice. Ainsi, la Mauritanie se rapprochant davantage du Sahara occidental a envoyé une délégation conduite par Sidi Ould Zine, membre du Bureau politique du parti l’Union pour la République, au pouvoir actuellement, et ancien ministre de la Justice. La mission comprend également le président de la formation de l’Union des forces du progrès ainsi que des députés membres du groupe d’amitié parlementaire entre la Mauritanie et le Polisario. L’arrivée de cette importante délégation confirme l’impasse dans laquelle se trouvent les relations entre Nouakchott et Rabat. Pour mémoire, le président mauritanien avait décrété trois jours de deuil à la suite du décès de Mohamed Abdelaziz et dépêché son ministre aux Affaires islamiques et à l’enseignement originel, Ahmed Ahl Ould Daoud, pour assister à la cérémonie d’inhumation de l’ancien chef du Polisario et président de la RASD à Bir Lahlou. Bien qu’il n’y ait eu aucun commentaire officiel du Maroc après tous ces signes, cependant, la participation de la délégation mauritanienne à ce congrès est une reconnaissance implicite du Front Polisario, seul représentant légitime du peuple sahraoui. Pour rappel aussi, le 24 mai dernier, le ministre des Affaires étrangères, Isselkou Ould Ahmed Izid Bih, est venu en Algérie, ce qui a mis un terme à une année de brouille à la suite de l’expulsion du premier conseiller de l’ambassade algérienne à Nouakchott, accusé d’être derrière un article critique sur le Maroc paru sur un site d’information mauritanien. L’article en question publié sur le site Al-Bayan Assouhoufi, affirmait que la Mauritanie avait déposé une plainte aux Nations unies contre le Maroc l’accusant d’inonder le Nord du pays de drogue. Sans oublier les demandes aux personnels marocains de Mauritel et d’une banque du royaume de quitter le pays. Cette crise diplomatique qui éclate au grand jour intervient après plusieurs tentatives infructueuses du ministre des Affaires étrangères de se réunir avec les hauts responsables de l’Etat Marocain afin de leur transmettre une invitation de la Présidence mauritanienne pour le prochain Sommet arabe qui se tiendra les 25 et 26 juillet dans la capitale mauritanienne.
A toutes ces données, qui accentuent cet isolement du Maroc, s’ajoutent les vives critiques de la communauté internationale et du SG de l’ONU, après l’expulsion du personnel de la Minurso et les tergiversations du Maroc à apporter une solution durable à la question sahraouie.
http://www.lechodalgerie.com/index.php/actualite/11505-ouverture-d-une-representation-diplomatique-sahraouie-a-nouakchott

Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :